2015 - Volume XX - Mai - N°1


Editorial
Nous voici au volume XX

Valentino Pomini

Lire l'article Recherches
L’affirmation de soi par le jeu de l’acteur : Un adjuvant utile pour la pratique de l’affirmation de soi ? Une étude évaluative pilote Assertiveness by actor’s play training: A useful adjunct for assertiveness training? An evaluative pilot studyIndividuals in psychotherapy often report difficulties in assertiveness. Cognitive and behavioral therapeutic procedures have already proven

En psychothérapie, les patients rapportent fréquemment des difficultés d’affirmation de soi, difficultés pour lesquelles les procédures thérapeutiques cognitives et comportementales ont démontré leur efficacité. L’objectif de cette recherche est de vérifier qu’une nouvelle combinaison de techniques (« jeu de l’acteur » et programme classique d’affirmation de soi) améliore le bien-être des patients.

Ce programme est constitué de 10 séances alternativement animées par une actrice-metteuse en scène et par une psychologue-psychothérapeute. Les participants (N = 20) ont rempli des évaluations en pré et en post-test : questionnaire d’auto-efficacité sociale, échelles d’affirmation de soi, échelle d’estime de soi, échelle des aptitudes à la communication, échelles d’anxiété et de dépression.

Des améliorations statistiquement significatives ont été mises en évidence pour chaque variable dépendante étudiée, sauf pour l’échelle de communication.

La combinaison proposée permet bien une amélioration des différentes variables dépendantes mesurées même si les participants n’atteignent pas les scores d’un groupe contrôle exempt de difficultés d’affirmation de soi.

Individuals in psychotherapy often report difficulties in assertiveness. Cognitive and behavioral therapeutic procedures have already proven their effectiveness in helping these patients. Our study’s aim was to test the efficacy of a new combination of therapeutic procedures: actor’s play training and classical assertiveness program.

This program comprised 10 sessions alternatively animated by an actress and by a psychologist-psychotherapist. Subjects (N = 20) fulfilled pre and post-test assessments: social self-efficacy questionnaire, assertiveness scales, self-esteem scale, communication scale, anxiety and depression scales.

Statistically significant improvements appeared on each dependent variable, except for the communication scale. This program is effective in reducing difficulties in assertiveness even if scores did not reach control group’s scores.  

Aurélie Wagener, Muriel Delvaux, Danielle Sarto, Dominique Roodthooft, Sylvie Blairy

Lire l'article Recherches
Adaptation française et validation du Smith Relaxation States Inventory 3 French Adaptation and Validation of the Smith Relaxation States Inventory 3

L’objectif de la présente étude consiste en la traduction et la validation du Smith Relaxation States Inventory 3 (SRSI-3), l’Inventaire des états de relaxation de Smith 3 (IERS3), un instrument auto-administré qui mesure l'expérience subjective de la relaxation. L’IERS3 a été traduit en français en suivant certaines des procédures recommandées par R. J. Vallerand pour la validation trans-culturelle de questionnaires psychologiques. Le questionnaire a été rempli par 531 étudiants universitaires. La validité interne est établie par des analyses en composantes principales qui ont reproduit cinq facteurs sur sept de l’instrument originel (relaxation physique, disposition positive, somnolence, spiritualité, stress). Une nouvelle version de l’instrument est proposée, l’IERS3-29, qui regroupe les énoncés des cinq facteurs reproduits. Les résultats obtenus concernant la cohérence interne et la validité convergente sont discutés. Dans l’ensemble, l’IERS3-29 démontre un potentiel intéressant pour mesurer des expériences subjectives de relaxation tant en recherche qu’en clinique. Toutefois, les résultats obtenus sont préliminaires et d’autres études sont suggérées afin de confirmer les résultats de cette présente validation. 

 

The aim of the present research is to translate and validate in French a self-report instrument that measures subjective experience of relaxation, the Smith Relaxation States Inventory 3 (SRSI3) (Inventaire des états de relaxation de Smith 3 or IERS3). The IERS3 was translated in French using some of the procedures recommended by R. J. Vallerand for the trans-cultural validation of psychological questionnaires. Questionnaires were filled by 531 university students. Internal validity was established through factor analyses. Five factors out of seven were reproduced (Basic Relaxation, Positive Energy, Sleepiness, Spirituality and Stress). Based on these results, a new version of the questionnaire is suggested, the IERS3-29 which contains these five factors. Results concerning convergent validity and internal consistency are discussed. Overall, the IERS3-29 shows an interesting potential concerning the measurement of subjective experiences of relaxation both in research and in clinical psychology. However, the present results are preliminary in nature and other studies are required to confirm the results of this research.

 

Marie-Elaine Corbeil, Roger Marcaurelle, Claude Bélanger

Lire l'article Recherches
Approche cognitivo-comportementale biaxiale de la comorbidité psychiatrique dans le traitement de patients souffrant d’addictions Dual focus cognitive behavior therapy of psychiatric comorbidity in the treatment of addictive patients

Les patients souffrant de comorbidité entre dépendance aux substances et troubles psychiatriques posent souvent des problèmes qui peuvent conduire à des interruptions ou des ruptures du suivi thérapeutique. Les experts préconisent la conduite de traitements intégrés dans lesquels l’intervention porte à la fois sur les problèmes de consommation et les autres difficultés psychologiques ou sociales.

La thérapie cognitivo-comportementale biaxiale fait partie de ces approches intégrées. Elle s’appuie sur l’analyse fonctionnelle aussi bien d’épisodes de consommation que d’autres situations problèmes, selon les difficultés et besoins exprimés en début de séance. La thématique de chaque séance est décidée sur la base d’un accord mutuel et les liens potentiels entre difficultés psychosociales et consommations sont systématiquement examinés. Les interventions non focalisées sur l’addiction ne sont pas déléguées à un autre thérapeute. Il n’y a  pas de contrôle ou de monitoring spécifique des consommations. Les patients consommateurs ne sont jamais sanctionnés par un arrêt du suivi ou contraints de se concentrer sur leurs conduites addictives s’ils préfèrent aborder un autre problème.

Cet article présente l’évaluation pilote d’un traitement biaxial auprès de huit personnes souffrant d’addiction à différentes substances et présentant des comorbidités avec des troubles anxieux et de l’humeur. Les traitements se sont déroulés sur 14 à 24 séances hebdomadaires. Sept patients se déclarent abstinents lors des six dernières séances et on observe chez tous les patients une diminution générale de l’anxiété et des envies de consommer. L’approche biaxiale apparaît comme une stratégie d’intervention cognitivo-comportementale relativement simple et prometteuse.

 

Patients suffering from substance abuse and comorbid psychiatric disorders often pose problems that may lead to ruptures or interruptions of the therapy. Experts recommend for them integrated treatments addressing both their addiction and their other psychological or social difficulties.

Dual focus cognitive-behavioral therapy belongs to these integrated approaches. It is based on functional analyses of consumption but also of other relevant episodes, depending on the patient’s difficulties and needs expressed in the beginning of the sessions. The topic of each meeting is chosen by a mutual agreement. Potential relationships between consumptions and psychological difficulties are systematically examined. Interventions that focus on other problems than addiction are not delegated to other therapists. Consumptions are not specifically controlled or monitored. Patients who continue to use drugs are neither penalized by interruption of therapy nor compelled to target on their addictive behaviors if they prefer to tackle another problem.

We conducted a pilot study evaluating a bi-focal treatment by eight patients suffering from addiction to different substances and comorbidity with anxiety or mood disorders. At the end of the therapy, seven patients have reached abstinence during the last six sessions. A general decrease of anxiety and cravings has been observed in all of them. The dual focus approach appears to be a cognitive behavioral therapeutic intervention that is relatively simple and promising. 

 

Javad Nazery, Valentino Pomini

Lire l'article Recherches
Les psychologues et la méditation pleine conscience: le besoin de comprendre l’interface entre la psychologie et la spiritualité Psychologists and mindfulness meditation: the need to understand the interface between psychology and spirituality

De plus en plus d’études empiriques appuient l’utilisation de la méditation pleine conscience (MPC) dans la psychothérapie et la croissance personnelle. Nous assistons simultanément à une intégration à grande échelle de la spiritualité comme source d’outils thérapeutiques nouveaux directement utilisables dans le contexte de la psychothérapie.  L’introduction de la MPC en psychothérapie est loin de se réduire au simple ajout d’une technique dans l’ensemble des outils thérapeutiques déjà existants. Plusieurs psychologues et scientifiques présentent la MPC comme un moyen de développer une manière d’être qui, tôt ou tard, comporte des aspects spirituels, voire mystiques. Comment donc concevoir la formation à l’enseignement de la MPC dans le contexte contemporain de la psychothérapie laïque? L’auteur identifie six problèmes potentiels qui peuvent interférer avec une utilisation adéquate de la MPC en contexte psychothérapeutique : (1) une méconnaissance de l’interface entre psychologie et spiritualité ; (2) un savoir limité au sujet des modèles des états de conscience optimaux ; (3) des informations partielles sur la typologie des formes de méditation ; (4) une connaissance incomplète des données empiriques sur les effets des diverses formes de méditation ; (5) une maîtrise incertaine de la manière d’intégrer la MPC dans la pratique clinique du psychothérapeute ; (6) une pratique personnelle insuffisante de la MPC. L’auteur plaide pour que ces six points soient abordés avec rigueur lors de la formation à l’enseignement de la MPC, afin que les psychothérapeutes puissent utiliser cette méthode en pleine connaissance de cause, et avec le  savoir, le savoir-faire et le savoir-être suffisants pour garantir une application de la MPC  qui soit laïque, éclairée, cohérente, adaptée et efficace.

 

More and more empirical studies support the use of mindfulness meditation (MM) in psychotherapy and personal growth.  A large-scale integration of spirituality as the source of new therapeutic tools for direct use in psychotherapy is now occurring simultaneously.  The introduction of MM in psychotherapy is far from being the simple addition of a technique among existing tools.  Many psychologists and scientists talk about MM as a means to develop a way of being which sooner or later involves dimensions that are spiritual, if not mystical.  How then is training in teaching MM to be designed in the context of contemporary secular psychotherapy?

The author identifies six potential problems which can interfere with proper use of MM in the context of psychotherapy: (1) limited knowledge about the interface between psychology and spirituality; (2) lack of acquaintance with models of optimal states of consciousness; (3) partial information about the typology of the various forms of meditation; (4) incomplete empirical data on the effects of the different types of meditation; (5) doubtful skills in how to integrate MM in clinical practice; (6) insufficient personal practice of MM.  The author advocates that these six points be addressed in a systematic way during training in the teaching of MM.  This should enable psychotherapists to use this method with full knowledge of the facts, including the how-to-do and the how-to-be, as a way to make sure that the application of MM will be secular, informed, coherent, well-adapted and efficient.  

 

Roger Marcaurelle

Lire l'article Recension de livre
Quand la mort est traumatique. Passer du choc à la sérénité. Pascale BRILLON

Valentino Pomini

Lire l'article

2014 - Volume XIX - Mars - N°1


Editorial
Lettre de l'éditeur

Valentino Pomini

Lire l'article Recherches
La triple alliance en psychothérapie de l’enfant : mise en perspective The triple alliance in child psychotherapy : getting relief

Cette revue de littérature présente une analyse du concept d’alliance thérapeutique chez l’enfant à l’aide d’une analyse comparative de l’alliance chez l’adulte. La première partie de cet article est consacrée au concept d’alliance thérapeutique chez l’adulte comme point d’ancrage à l’analyse des travaux menés chez l’enfant. La deuxième partie est une analyse critique et synthétique des études réalisées sur l’alliance chez l’enfant. Le concept de triple alliance tenant compte de la singularité de la psychothérapie de l’enfant est avancé.

The literature review presents an analysis of the concept of therapeutic alliance in children using a comparative analysis of the alliance in adults. The first part of this paper is devoted to the concept of therapeutic alliance in adults as an anchor to the analysis of studies done in children. The second part is a critical and synthetic study of studies done of the alliance in children. The concept of a triple alliance that includes the specificity of the child psychotherapy is advanced.

Fanny Marteau, Bruno Vilette, Stéphane Rusinek

Lire l'article Recherches
Illustration clinique d’un nouvel outil favorisant le développement de la triple alliance thérapeutique Clinical illustration of a new tool to promote the development of the triple alliance therapeutic

Cet article présente une étude de cas visant à illustrer qualitativement un travail d’alliance thérapeutique chez l’enfant réalisé à l’aide d’un nouvel outil « le Psyrep ». Cet outil a été conçu à partir d’une élaboration théorique sur le concept de triple alliance thérapeutique chez l’enfant et la nécessité d’ajuster les représentations divergentes des acteurs de la thérapie (enfant, parents, psychologue) pour favoriser la qualité de l’alliance thérapeutique. L’illustration clinique permet de présenter la démarche consistant en un travail cognitif sur les décalages de représentations évalués entre les acteurs. Les résultats de l’alliance thérapeutique suite à l’utilisation du Psyrep sont présentés et discutés.

This article presents a case study to illustrate qualitatively a work of a therapeutic alliance in children with a new tool “the Psyrep”. This tool was developed based on a theoretical elaboration on the therapeutic triple alliance in children by adjusting the divergent representations of the actors of the therapy (child, parent, psychologist) to promote the quality of the therapeutic alliance. The clinical illustration allows presenting the approach of cognitive work on the gaps of representations between the actors. The results of the therapeutic alliance following use of Psyrep are presented and discussed.

Fanny Marteau, Bruno Vilette, Stéphane Rusinek

Lire l'article Recherches
Analyses préliminaires des propriétés psychométriques de la version francophone du questionnaire Child Anxiety Sensitivity Index (CASI) A french adaptation of the Child Anxiety Sensitivity Index (CASI): Preliminary analysis

La présente étude vise à explorer les propriétés de la version francophone du Child Anxiety Sensitivity Index (CASI; Silverman, Fleisig, Rabian, & Peterson, 1991) nommé l’index de sensibilité à l’anxiété pour enfant (ISA-E). Le ISA-E a été testé auprès de 244 enfants québécois francophones (108 garçons et 136 filles; M = 9,9 ans). Les participants ont complété le ISA-E, la version francophone du Childhood Illness Attitude Scales (CIAS; Kristy & Gordon, 2005), le Questionnaire des Cognitions reliées à l'anxiété généralisée (CAG; Gosselin et al., 2007) et le questionnaire d’interprétation des symptômes physique (SIQ; Robbins & Kirmayer, 1991). Une analyse factorielle exploratoire avec rotation orthogonale (varimax) a été effectuée sur les résultats du ISA-E. Trois stratégies factorielles sont considérées. Une première structure à quatre facteurs semble possible, mais la distribution des items dans les différents facteurs ne concorde pas avec la version originale. La structure à deux facteurs a également été considérée, cependant les résultats laissent croire que la version francophone serait davantage unifactorielle. Des analyses corrélationnelles révèlent que le ISA-E est positivement corrélé à des processus cognitifs anxieux et à la tendance hypocondriaque. Dans l’ensemble, ces résultats préliminaires supportent les bonnes propriétés psychométriques du ISA-E.

The aim of this study was to explore the psychometric properties of the French version of the Child Anxiety Sensitivity Index (CASI; Silverman, Fleisig, Rabian, & Peterson, 1991), named Inventaire de Sensibilité à l’Anxiété pour enfant (ISA-E). The ISA-E was tested on 244 French Canadians children (108 boys and 136 girls; M = 9.9 years old). The Subjects also completed the Childhood Illness Attitude Scales (CIAS; Wright & Asmundson, 2005), the generalised anxiety cognition questionnaire (CAG; Questionnaire des Cognitions reliées à l'anxiété généralise; Gosselin et al., 2007) and the Symptoms Interpretations Questionnaire (SIQ; Robbins & Kirmayer, 1991).  Exploratory factor analyses with orthogonal rotation (varimax) were run on the non clinical sample. Three differents factors matrixes were considered: a four factors matrix, a two factors matrix and a one factor matrix. The one factor matrix presented the most consistent results. The ISA-E correlates with other anxiety processes and hypochondriac tendency. The results support the good psychometric properties of the ISA-E.

Philippe Roy, Julien-Pierre Vanasse-Larochelle, Marie-Christine Houde-Charron, Frédéric Langlois

Lire l'article Recherches
Evaluation de l’approche basée sur les inférences (ABI) dans le traitement des troubles des conduites alimentaires (TCA) : deux études de cas Evaluation of an inferential-based approach for the treatment of eating disorders: two cases studies

Les troubles des conduites alimentaires (TCA) et le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) partagent plusieurs similarités phénoménologiques. Un traitement cognitif validé pour le TOC  (approche basée sur les inférences, ABI) a donc été évalué dans la présente étude. Les deux femmes ayant reçu le traitement souffraient respectivement de boulimie et d’un trouble alimentaire non-spécifié. Après le suivi, l’examen des résultats post-traitement démontrent que les deux patientes ne rencontrent plus les critères d’un trouble des conduites alimentaires (TCA). Elles avaient diminué leur niveau de croyances envers la probabilité que les doutes obsessionnels soient vrais ainsi que leur besoin d’exécuter des comportements alimentaires compulsifs ou ritualisés (ex. : restriction alimentaire, exercice physique). À la lumière des résultats obtenus, l'ABI semble une approche prometteuse dans le traitement des TCA. D’autres études avec plans/designs quasi-expérimentaux, et s’appliquant à différents types de TCA (ex.: boulimie de type purgatif, anorexie mentale) pourraient être envisagées afin de vérifier la généralisation de ces résultats préliminaires.

 

Several similarities exist in the phenomenology of obsessive-compulsive disorder (OCD) and eating disorders (ED). A cognitive treatment validated for obsessive-compulsive disorder (Inferential based approach, IBA) was evaluated in this study. The two women who received the treatment were suffering respectively of bulimia and eating disorders not otherwise specified. After the follow-up, the post-treatment exam results show that the two patients did not meet the criteria for ED. They had reduced their level of beliefs towards the probability of the obsessive doubts and their need to carry out compulsive or ritualized food behaviours (e.g.: food restriction, exercise). In the light of the results obtained, IBA seems a promising approach in the treatment of the ED. Other studies with quasi-experimental specifications, and applied to different types of ED (e.g.: bulimia purging type, anorexia nervosa) could be considered to verify the generalization of these preliminary results.

 

Audrey Bertrand, Kieron O'Connor, Claude Bélanger

Lire l'article

2014 - Volume XIX - Juillet - N°2


Editorial
Que de chemin parcouru, que de chemin à parcourir encore !

Valentino Pomini

Lire l'article Recherches
Trouble Obsessionnel Compulsif de l’enfant et thérapie comportementale et cognitive Childhood Obsessive Compulsive Disorder and Cognitive-Behavioral Therapy

Le trouble obsessionnel compulsif (TOC) de l’enfant a la même prévalence que chez l’adulte. Les traitements efficaces pour le TOC de l’adulte le sont également pour les enfants souffrant d’un TOC. La thérapie comportementale et cognitive (TCC), en particulier l’exposition avec prévention de la réponse (EPR) et le traitement pharmacologique tel que les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) apparaissent être les traitements de choix dans le TOC de l’enfant. Notre objectif est de mettre en évidence la particularité de la prise en charge lorsqu’on s’adresse à un enfant ainsi que les différences avec l’adulte souffrant d’un TOC. Avec les enfants et leurs parents, l’emphase est mise sur la psychoéducation, ou transmission des connaissances au sujet. Les parents sont pris comme co-thérapeutes pour superviser le travail d’exposition au domicile. Le recours à un système de récompenses suite à l’EPR est recommandé.

Children and adults have the same prevalence of Obsessive Compulsive Disorder (OCD). Besides, treatments that work with OCD adults are generally effective with OCD children. Cognitive behavioral therapy (CBT), particularly Exposure with response prevention (ERP) and pharmacological treatment such as Selective serotonin re-uptake inhibitors (SSRIs) appear to be the best treatment for OCD children. Our goal is to highlight the particularity of the care for OCD children as well as the differences with adults suffering from OCD. With children and their parents, the emphasis is put on psychoeducation, or transmission of knowledge. Parents are taken as co-therapists to supervise the exposure tasks at home. The use of a reward system following the EPR is recommended.

Martine Bouvard, Virginie Bacconnet Dufour

Lire l'article Recherches
Nouvelle approche cognitive pour le traitement du trouble obsessionnel-compulsif: l’approche basée sur les inférences Novel Cognitive Approach in the Treatment of Obsessive-Compulsive Disorder : The Inference Based Approach

L’approche basée sur les inférences (ABI) est un récent modèle cognitif du trouble obsessionnel compulsif (TOC). Elle a été développée pour répondre à certaines lacunes soulevées dans la littérature, notamment par rapport à la thérapie pour les clients qui présentent un haut degré de conviction envers leur obsession. Les modèles cognitifs et comportementaux de conceptualisation et de traitement du TOC seront d’abord présentés ainsi que les critiques y étant associées. Les bases conceptuelles et empiriques sous-jacentes à l’ABI seront également détaillées. L’ABI considère que la première étape du processus obsessionnel est un doute (p.ex., «peut-être que j’ai oublié de verrouiller ma porte»). La thérapie basée sur les inférences (TBI) vise à modifier le raisonnement idiosyncrasique qui génère et maintient le doute. Elle a pour but d’aider la personne à se fier à la réalité qu’elle perçoit, à faire confiance à ses sens et au sens commun. Selon ce modèle, les thérapies cognitives et comportementales (TCC) qui ciblent les évaluations cognitives, l’exposition aux conséquences anticipées ou la prévention des compulsions visent des composantes subséquentes du processus obsessionnel. Les implications cliniques associées à l’ABI sont abordées. 

 

The inference-based approach (IBA) is a recent cognitive model of obsessive-compulsive disorder (OCD). It was developed to fill certain gaps raised in the literature, in particular with regard to therapy for the clients who present a high degree of conviction in their obsession. The cognitive and behavioral conceptualization and treatment of OCD is presented and critically evaluated. The underlying theory and empirical bases of IBA are also detailed. IBA considers that the first stage of the obsessional process is pathological doubt (e.g., " maybe I forgot to lock my door "). The inference-based therapy (IBT) aims to modifying the idiosyncratic reasoning which generates and maintains the doubt by helping the client to trust reality which is perceived and to trust the senses and common sense. According to IBA, pathological doubt precedes later cognitive evaluations and anticipated consequences of the obsession and subsequent rituals and neutralization. Targeting doubt facilitates the elimination of these later appraisals. The clinical implications associated with the ABI are discussed.

 

Valérie Perreault, Kieron O'Connor

Lire l'article Recherches
L’éjaculation précoce : une revue de questions Premature ejaculation: A review of topics

L’éjaculation précoce (EP) est un trouble qui répond à trois critères : (1) une éjaculation rapide, (2) un sentiment de manque de contrôle sur celle-ci et (3) une détresse relative à la situation. Par delà ces repères, les manières de diagnostiquer le trouble diffèrent toutefois selon les auteurs. Le critère de rapidité semble le plus controversé, certains en laissant l’appréciation au seul sujet, d’autres imposant des latences éjaculatoire maximales. Bien qu’elle ait essuyé de nombreuses critiques, notamment quant à l’absence de repères objectifs de vitesse, la définition du DSM-IV(-TR) reste la plus couramment employée.

Le trouble touche environ 15 à 30% de la population masculine, mais les estimations varient énormément en fonction des méthodologies adoptées et des populations considérées.

Plusieurs facteurs peuvent concourir à son apparition. Il est certainement possible d’incriminer des risques bio-constitutionnels, des facteurs d’apprentissage, des influences culturelles et cognitives et le rôle de l’anxiété. Aucune donnée solide ne permet de mettre en cause des traits de personnalité autres qu’anxieux. Quant à l’influence de l’âge, elle reste un objet de controverses.

Des techniques cognitivo-comportementales s’avèrent efficaces pour traiter l’EP. Les taux de succès apparaissent cependant variables et la nature des processus efficients n’est pas totalement claire. Des molécules sérotoninergiques peuvent également être employées efficacement de même que l’application locale de gels anesthésiants, mais leur action reste strictement symptomatologique. L’utilité des inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 est pour sa part contestée. La combinaison d’approches psychosexologiques et pharmacologiques pourrait se révéler fructueuse mais on ne dispose pas encore de suffisamment d’essais cliniques pour l’affirmer.

Bien que des traitements efficaces existent, peu de gens semblent y recourir de façon satisfaisante. Des efforts devraient être déployés afin de rendre les traitements plus accessibles au public et afin de former adéquatement les intervenants en santé.

 

Premature ejaculation (PE) is a disorder characterized by three components: (1) a rapid ejaculation, (2), a feeling of lack of control upon ejaculation, (3) and a distress related to this condition. The criterion of rapidity appear to be most controversial: some authors refer only to subjects’ judgment, while other ones set a maximum ejaculatory latency. Although it focused some criticisms related to a lack of objective latency criteria, the definition of PE propounded by the DSM-IV(-TR) remains most currently used.

PE affects about 15 to 30% of the male population. However, the estimations can vary widely depending on populations and methodologies.

Several factors contribute to the occurrence of the disorder: one may very probably charge bio-constitutional risks, learning factors, cultural and cognitive influences and the role of anxiety. No robust data allow to implicate personality factors other than anxiety. The influence of the age remains a controversial topic.

Cognitive-behavioral techniques appear to be quite efficient in the treatment of PE. However the success rates are variable, and the precise nature of the therapeutic active process remains unclear. Serotonergic drugs and local anesthetics are also efficient, but their action remains strictly symptomatic. The usefulness of phosphodiesterase-5 inhibitors is disputed. Combining psychological and pharmacological approaches might be promising. Unfortunately, there is a lack of clinical trials in this field.

Although effective treatments do exist, only a few affected people appear to use them satisfactorily. Efforts have still to be made in order to train adequately heath practitioners and to make the treatments more accessible to the public.

 

Philippe Kempeneers, Robert Andrianne, Armand Lequeux, Sylvie Blairy

Lire l'article Recherches
Une méthode d’approche par le jeu symbolique, en thérapie cognitivo-comportementale de l’enfant, illustrée par un cas A methodical approach using symbolic play, in cognitive behavioral therapy of children, illustrated by case study

La thérapie par le jeu est utilisée depuis une vingtaine d’années par certains cliniciens cognitivo-comportementalistes. Cependant il n’y a que très peu de littérature en français dans ce domaine. Ainsi,  le présent travail tente d’offrir aux thérapeutes cognitivo-comportementalistes un outil d’analyse clair et reproductible du jeu symbolique de l’enfant. Le jeu symbolique est utilisé ici comme instrument d’évaluation diagnostique, puis comme instrument thérapeutique, aussi bien auprès des parents que de l’enfant lui-même. Cette méthode s’adresse à des enfants en âge de jouer, de 3 à 12 ans environ, afin d’enrichir  notre compréhension par une meilleure visibilité de leur point de vue subjectif, imaginaire, cognitif et émotionnel , et secondairement de restructurer comportements et cognitions.

Play therapy is used for more than twenty years by cognitive behavioral therapists. In those steps, this paper aims to provide a clear and reliable analysis tool for the symbolic play of children. Symbolic play is used here as a mechanism for diagnostic assessment, and as a therapeutic tool, with the parents and with the children as well. This method is addressed to children from 3 to 12 years old, as an acces to their subjective point of view, imagination, cognitions and emotions, and secondarily to restructure behaviors and cognitions.

Christèle Richard, Fabrice Brodard

Lire l'article

2014 - Volume XIX - Décembre - N°3


Editorial
Autisme et déficience intellectuelle : associer clinique et recherche

Ghislain Magerotte, Valentino Pomini

Lire l'article Recherches
Programme francophone de formation pour les parents d’enfants avec un TSA : fondements et contenus A French training program for parents of children with ASD: foundations and content

Les troubles du spectre de l’autisme (TSA) ont des conséquences tant sur le développement des enfants eux-mêmes que sur leurs familles. Les parents, devant faire face aux difficultés spécifiques liées à l’autisme de leur enfant, présentent davantage de stress et de symptômes dépressifs que la population générale. Cela affecte la qualité de vie familiale. La participation à des programmes psychoéducatifs de formation aux habiletés parentales est susceptible d’entraîner des effets positifs sur le stress parental, le développement de l’enfant et la relation parents-enfant. Cet article présente les fondements théoriques, les objectifs et le contenu d’un programme francophone de formation aux habiletés parentales basé sur l’analyse appliquée du comportement. Ce programme, offert en groupe, vise à outiller les parents d’enfants ayant un TSA et âgés de moins de 7 ans vers une meilleure compréhension des caractéristiques associées à ce trouble ainsi que vers des pratiques d’intervention parentales efficaces et conviviales pour la famille. L’implantation et l’évaluation de cette nouvelle intervention suivront les critères internationaux de qualité en recherche psychosociale pour des personnes ayant un TSA. 

 

Autism spectrum disorders (ASD) not only affect the development of the child diagnosed with this disorder, but also the entire family. Parents of children with ASD face many challenges related to this disorder. As a result, they experience higher level of parenting stress and depression than the general population. It affects the family's quality of life. The potential benefits of parent training are: reduced stress for parents, improvements in child development and better parent-child interactions. This article introduces the foundations, goals and contents of a French parent training program based on applied behavior analysis. The group psychoeducation aims to give parents of children with ASD aged less than 7 years old a better comprehension of the disorder, as well as effective and friendly parenting skills. The application and evaluation of this new intervention technique will follow the recommendations for research studies on psychosocial interventions for individuals with ASD.

 

Jennifer Ilg, Annie Paquet, Laure Wolgensinger, Benoît Dutray, Mélina Rivard, Myriam Rousseau, Jacques Forget, Stéphane Haut-Charlier, Céline Clement, Laure Wolgensinger

Lire l'article Recherches
Intervention cognitive et comportementale auprès d'une personne atteinte du syndrome de Down avec une déficience intellectuelle et qui présente des comportements-défis Cognitive-behavioral intervention with a person living with a Down syndrome, an intellectual disability and challenging behavior

L’intervention cognitive et comportementale des troubles du comportement, que nous nommerons comportement-défis selon Willaye et Magerotte (2010), auprès de personnes atteintes du syndrome de Down (trisomie 21) accompagné d’une déficience intellectuelle n’a pas encore, à notre connaissance, été largement diffusée auprès des professionnels du social et de la santé.

            Cette étude illustre une intervention cognitive et comportementale auprès d’une personne atteinte du syndrome de Down et d’une déficience intellectuelle dans son milieu professionnel protégé. Au cours de notre démarche socio-thérapeutique, nous avons développé trois programmes: le premier consiste en une gestion du stress, le second est lié aux habiletés sociales et le troisième est rattaché aux émotions.

            Les résultats indiquent que la personne a répondu positivement à notre intervention et aux trois programmes mis en place. Ils se sont montrés efficaces dans la réduction du stress et l'augmentation des habiletés sociales, ainsi que dans l’expression des émotions.

 

The cognitive-behavioral intervention in challenging behavior (Willaye and Magerotte,2010), beside people living with Down's syndrome and an intellectual disability has not, to our knowledge, been widely distributed to social workers and mental health professionals.
            This study illustrates a cognitive-behavioral intervention for a person with Down syndrome and intellectual disabilities in a sheltered workshop. In the course of our socio-therapeutic approach, we have developed three programs. The first consists in the management of stress, the second related to social skills and the third linked to emotions.

            The results indicate that the person has responded positively to our intervention and the three implemented programs. They were effective in reducing stress and in increasing the social skills and emotional expression.

 

Macha Rätz

Lire l'article Recherches
Etude de cas: L’oculométrie au service du programme TEACCH chez deux adolescents avec des troubles du spectre de l’autisme. Using eye-tracking as support for the TEACCH program and two teenagers with autism-spectrum disorders

L'eyetracking peut être un outil très intéressant pour aider à concevoir des stratégies de remédiation cognitive chez des personnes vivant avec un handicap mental et des troubles du spectre de l'autisme.  Notre étude de cas a montré que les 2 adolescents effectuent moins de points de fixation durant leur balayage visuel contrairement à leurs pairs dont le développement est normal.  Après un an de remédiation, les adolescents ont amélioré leur balayage visuel.  Ces résultats préliminaires montrent qu'une évaluation et une intervention effectuées dans des conditions écologiques donnnent des résultats encourageants.

 

Mobile eye-tracking can be a powerful tool to help in designing strategies to improve learning in person with autistic spectrum disorders.

The two teenagers with autism disorder use less fixation points to look at these scenes and was slower than peers with normal development. After one year of individualized treatment, the teenager's competences in eye contact with target points were improved.

These preliminary results show that the intervention should take place in ecological conditions and the evaluation using Mobil eye-tracker which bypass language deficits, could be integrated into the clinical routine to increase generalization.

 

Fabienne Giuliani, Viviane Perrenoud, Jérôme Favrod

Lire l'article Recherches
Un nouvel instrument d’évaluation des altérations du comportement auditif chez l’enfant avec autisme : l’échelle EACAA-E (Echelle Altérations Comportement Auditif Autisme-Enfant) A new auditory behavior alterations rating scale for children with autism: the ABAA-C.

L’autisme de l’enfant est un trouble envahissant du développement, qui affecte toutes les fonctions sensorielles, perceptives, cognitives, communicatives, émotionnelles et relationnelles. Pourtant, défini par la triade autistique (1) une altération qualitative des interactions sociales, (2) une altération qualitative de la communication verbale et non verbale et de l’imagination, (3) un caractère restreint, répétitif et stéréotypé des comportements, des centres d’intérêts et des activités (CIM-10, OMS 1993 ; DSM-IV-TR, 2003), la définition de l’autisme de l’enfant n’a pas inclus les particularités sensorielles dont attestent pourtant à la fois les personnes avec autisme et les travaux récents. La dernière version du DSM (DSM 5, 2013) a cependant intégré ces particularités dans le second critère diagnostique du trouble du spectre de l’autisme

     Dans ce contexte, cet article présente un outil original, une Echelle d’évaluation des Altérations du Comportement Auditif pour Autisme de l’Enfant, l’EACAA-E, et les études d’une part de sa validation psychométrique et d’autre part du lien entre la symptomatologie sensorielle auditive et le degré de sévérité du retard mental et l’intensité de la symptomatologie autistique. L’échelle a été administrée à 15 enfants atteints de trouble autistique, âgés de 3 à 7 ans, diagnostiqués selon les critères de la DSM-IV et à l’aide de la CARS et bénéficiant d’une prise en charge globale intégrative en hôpital de jour, incluant une thérapie individuelle, la Thérapie d’Echange et de Développement, TED (Barthélémy et al. 1995). Les différentes analyses psychométriques montrent les qualités de l’échelle. Une analyse en composante principale met à jour 3 facteurs expliquant 78,6 % de la variance. L’étude des liens entre les altérations du comportement auditif et le retard et l’autisme démontre que plus le quotient de développement est élevé mois sont importantes les perturbations auditives. De même, la sévérité des altérations du comportement auditif est indépendante de la sévérité de l’autisme Enfin, l’échelle EACAA-E est sensible aux changements induits par la prise en charge intégrative globale incluant une thérapie individuelle, la Thérapie d’Echange et de Développement durant la période de 9 mois. Ces changements sont attestés par une diminution significative des scores totaux des symptomatologies à la fois sensorielle auditive et autistique.

 

Autism in children is a pervasive developmental disorder that affects all neuropsychological functions: sensory, perceptual, cognitive, communicative, emotional and relational. However, while mainly defined by a symptomatic triad (1. qualitative impairment in social interaction 2. qualitative impairment in verbal and nonverbal communication and imagination, 3. restricted and repetitive patterns of behavior, interest, and activities) ((ICD-10; World Health Organization, 1993), autistic syndrome’ definition does not include sensory characteristics exhibited in many testimonies of people with autism. However, last version of DSM (DSM 5, 2013) integrated theses sensorial peculiarities in the autism spectrum disorders ‘second diagnostic criteria.

     In this context, this paper presents a new scale for assessment of sensorial auditory peculiarities, the Auditory Behavior Alterations Scale for children with Autism Spectrum Disorders (ABAS-ASD) and studies on the one hand, of its psychometric validation and on the other hand, of relationships between auditory sensorial symptomatology and mental retardation severity degree and autistic symptomatology intensity. The scale was administered to 15 children with autistic disorder, aged 3 to 7 years, whose diagnosis was made with DSM-IV-TR criteria and with the CARS, and benefiting of an Integrative Global Intervention in an Hospital Center, including an individual therapy, The Exchange and Development Therapy, EDT (Barthélémy et al. 1995). Different psychometric analyses show evidence of the scale psychometric qualities. A main component analysis show evidence of three factors representing 78,6% of variance. Correlations analyses show that higher was overall developmental quotient, lower were auditory behavioral alterations; moreover, auditory behavioral alterations was independent of autism degree. At last, the new scale was sensitive to changes induced by integrative global intervention including Exchange Development Therapy during a 9 months period. These changes were attested by a significant decreasing of overall scores of both auditory behavioral alterations and autistic symptomatology. 

 

Marina Filipova, Aurore Boulard, Romuald Blanc, Catherine Barthélémy, Jean-Louis Adrien

Lire l'article Recension de livre
Mieux vivre avec la schizophrénie - Recension

Marie Boulanger

Lire l'article Reportage
Posters 41èmes Journées Scientifiques de l'AEMTC

Lire l'article

2013 - Volume XVIII - Décembre - N°4


Editorial
Lettre de l'éditeur

Sylvie Blairy

Lire l'article Lettre à l'Editeur
Lettre à l'éditeur

Martin D. Provencher

Lire l'article Recherches
Entraînement métacognitif en groupe chez des adolescents souffrant de psychose : étude de cas multiples Group metacognitive training for adolescents with psychosis: multiple case study

La formation et le maintien d’idées délirantes, qui sont des symptômes clé de la psychose, s’expliquent en partie par la présence de biais cognitifs. La faisabilité, l’adhérence au traitement, l’utilité subjective et également l’efficacité d’un entraînement métacognitif (EMC) permettant de corriger ces biais cognitifs ont été démontrées chez des adultes souffrant de schizophrénie. Par contre, aucune étude ne s’est intéressée à ces aspects dans une population adolescente atteinte de psychose. La présente étude évalue la faisabilité d’un EMC et son effet bénéfique sur les symptômes psychotiques et dépressifs, le fonctionnement social et l’estime de soi chez 5 adolescents, de 16 à 18 ans, souffrant de psychose. L’intervention effectuée est un EMC en groupe correspondant à 2x8 modules, de 45 à 60 minutes, une fois par semaine. La mesure de l’efficacité des modules emploie des échelles mesurant la sévérité de la symptomatologie psychotique, le fonctionnement social global, l’estime de soi, la dépression  et la santé mentale globale. Les résultats de ces 5 patients semblent indiquer que L’EMC est praticable et efficace. Toutefois, l’adhérence au traitement est mitigée. Le calendrier des séances nécessite une adaptation selon la disponibilité des participants. Globalement, L’EMC s’accompagne d’une réduction des symptômes psychotiques et dépressifs et d’une amélioration du fonctionnement social et de l’estime de soi. En conclusion, l’EMC représente une alternative intéressante et/ou un bon complément de traitement. De futures études à plus large échelle devraient être entreprises afin de confirmer cette conclusion et étoffer les données spécifiques à cette population exclue des précédentes études sur l’EMC.

 

Cognitive biases can explain part of the formation and maintenance of psychotic symptoms such as delusions. The feasibility, the treatment adherence, the subjective and objective efficacy of a metacognitive training (MCT) targeting the treatment of these cognitive biases have already been shown with adult patients with schizophrenia. However, there has been no research on adolescent patients with psychosis. The current study evaluates the feasibility of MCT and its beneficial effects on psychotic symptoms, depression, social functioning and self-esteem of five psychotic adolescents, aged 16-18. The intervention constitutes of a MCT delivered in group, corresponding to 2x8 modules, lasting between 45 and 60 minutes once a week. To measure MCT’s efficacy, scales measuring the severity of psychotic symptoms, global social functioning, self-esteem, depression and mental health have been used. The results of the 5 patients indicate that MCT is feasible and the treatment adherence is moderate. The schedule of MCT needs to be adapted to the availability of the participants. MCT allows to reduce psychotic and depressive symptoms as well as to improve the social functioning and the self-esteem. In conclusion, MCT seems to be an interesting alternative and/or a good additional treatment. Future studies should be undertaken in order to confirm this conclusion and to increase the specific data about the adolescent population who have been excluded from previous studies about MCT.

 

Sonia Orcel, Sébastien Urben, Frédéric Lambelet, Muriel Hafil, Laure Jaugey, Laurent Holzer

Lire l'article Recherches
Lien entre les stades de changement, la participation et les pratiques éducatives des participants à un programme d’entraînement aux habiletés parentales Relationship between stages of change, participation and parenting practices of parent-training participants

L’étude explore le lien entre les stades de changement du modèle transthéorique (Prochaska et al., 1992) et la participation des parents à un programme d’entraînement aux habiletés parentales d’une part et leurs pratiques éducatives d’autre part. Des parents (n=43) ayant un enfant avec un diagnostic de trouble déficitaire de l’attention / hyperactivité (TDAH) ont participé au PEHP Ces années incroyables (Webster-Stratton et Hancock, 1998). Les résultats montrent que les parents adoptent surtout des comportements propres à l’action et non à la pré-contemplation ou à la contemplation, ils sont assidus aux rencontres et la plupart améliorent leurs pratiques éducatives. Les parents qui adoptent les comportements associés au stade de l’action sont déjà engagés, avant le début du programme, dans des actions pour améliorer la relation avec leur enfant et sont moins assidus aux rencontres et améliorent moins leurs pratiques. Ce résultat surprenant rend probablement compte du fait que les actions déjà entreprises par les parents présentent déjà des bénéfices. Les résultats de l’étude mettent en évidence la difficulté de convaincre les parents au stade de la pré-contempaltation ou de la contemplation à participer à une intervention d’aide. Les stratégies cliniques favorables à l’assiduité aux rencontres et à l’amélioration des pratiques éducatives des parents de différents stades sont abordées dans la discussion.

This study explores the relationship between stages of change (Prochaska et al., 1992), parents’ participation to a parent-training program (PTP) and parenting practices. Parents (n = 43) of children with attention deficit disorder/hyperactivity (ADHD) participated to the Incredible Years program (Webster-Stratton & Hancock, 1998).  Results indicate that parents are more likely to adopt behaviors typical of the stage of action rather than the stages of precontemplation or contemplation, they participate to almost all group sessions, and most of them improve their parenting practices.  Parents who adopt behaviors typical of the stage of action are less likely to attend the group sessions and less likely to show improvements of their parenting practices.  Though surprising, these results clearly indicate that these parents have already implemented actions, before their participation to the PTP, that show benefits for the relationship with their child. Therefore they are less likely to benefit from the PTP.  Results also emphasize the difficulties to convince parents to participate in an intervention when they are at the precontemplation or contemplation stages. Clinical strategies to improve attendance to intervention and support parents’ change of parenting practices for parents at different stages of change are discussed.

Marie-Josée Letarte, Sylvie Normandeau

Lire l'article Recherches
Posters présentés à la 40ème Journée Scientifique de l'AEMTC

Lire l'article Recension de livre
Recension : Françoise Dolto, la déraison pure

Jacques van Rillaer

Lire l'article

2013 - Volume XVIII - Septembre - N°3


Recherches
Endophénotypes cognitifs dans la schizophrénie : une revue de la littérature Cognitive endophenotypes in schizophrenia: A review of literature

Cet article présente une revue de la littérature concernant les troubles cognitifs que peuvent manifester des parents du premier degré de patients souffrant de schizophrénie. Les parents du premier degré sont les personnes les plus proches génétiquement de la personne schizophrène ; ils sont ainsi susceptibles de présenter - à un degré moindre - des troubles cognitifs semblables à ceux présentés par les personnes souffrant de schizophrénie.

Des déficits au sein des différentes composantes de la mémoire, des fonctions exécutives et des aspects attentionnels chez les parents du premier degré de patients schizophrènes ont été rapportés dans plusieurs études. Les résultats des études révèlent également des troubles de compréhension du langage ainsi qu’une pauvreté du discours. Ces déficits sont considérés comme des marqueurs endophénotypiques pour la schizophrénie.

 

 

The present article reviews the literature on cognitive impairments in the first degree relatives of patients suffering from schizophrenia. The first degree relatives are the family members who are the most genetically closer from the schizophrenia patient. This characteristic makes them susceptible to show - to a minor degree - similar cognitive problems than those observed in schizophrenia patient.

The literature review shows that impairments in the different types of memory, executive functions and attention in the first degree relatives of patients suffering from schizophrenia have been reported. Further, the relatives also manifested deficits in comprehension of the language as well as weaknesses in discourse. These deficits are considered as endophenotypical signs of schizophrenia.

 

Laure Xhenseval, Sylvie Blairy

Lire l'article Recherches
Les biais attentionnels de l’information émotionnelle dans l’anxiété sociale : revue de littérature et implications cliniques Attentional biases of emotional information in social anxiety: A literature review and their clinical implications

Les modèles cognitifs de l’anxiété sociale proposent que les patients souffrant d'anxiété sociale sont caractérisés par un traitement biaisé de l'information émotionnelle. Ces modèles suggèrent que les biais cognitifs peuvent expliquer en partie l'étiologie et le maintien de ce trouble. Cet article présente les travaux réalisés au sujet des biais attentionnels et suggère des pistes pour les recherches futures. Il discute également les implications cliniques de ce type de biais.

 

Cognitive models of social anxiety pose that patients with social anxiety are characterized by biased processing of emotional information. They suggest that cognitive biases can partially explain the aetiology and maintenance of this disorder. The present paper reviews the accumulated research on attentionnal biases and suggests possible leads for further research. It also discusses the clinical implications of these biases in social anxiety.

 

Morgane Vanhaelen, Vincent Yzerbit, Pierre Philippot

Lire l'article Recherches
Les biais de jugement de l’information émotionnelle dans l’anxiété sociale : revue de littérature et implications cliniques Judgmental biases of emotional information in social anxiety: A literature review and their clinical implications

Les modèles cognitifs de l’anxiété sociale proposent que les patients souffrant d'anxiété sociale sont caractérisés par un traitement biaisé de l'information émotionnelle. Ces modèles suggèrent que les biais cognitifs peuvent expliquer en partie l'étiologie et le maintien de ce trouble. Cet article présente les travaux réalisés au sujet des biais de jugement et suggère des pistes pour les recherches futures. Il discute également les implications cliniques des biais de jugement dans l'anxiété sociale.

 

Cognitive models of social anxiety pose that patients with social anxiety are characterized by biased processing of emotional information. They suggest that cognitive biases can partially explain the aetiology and maintenance of this disorder. The present paper reviews the accumulated research on the judgmental biases and suggests possible leads for further research. It also discusses the clinical implications of these biases in social anxiety.

 

Morgane Vanhaelen, Vincent Yzerbit, Pierre Philippot

Lire l'article

2013 - Volume XVIII - Juin - N°2


Editorial
Lettre éditoriale

Lire l'article Recherches
Étude de cas d’enfants autistes suite à 3 ans d’intervention comportementale intensive Case study findings of children with autism who received 3 years of intensive behavioral intervention

L’intervention comportementale intensive dont ont bénéficié trois enfants autistes avec une intensité d’au moins 30 heures par semaine pendant 3 ans, est décrite. Les résultats avant et en cours de traitement sont présentés, sur le plan du diagnostic, des habiletés cognitives et des comportements adaptatifs. Les profils des trois enfants illustrent ceux obtenus par diverses études en ICI et peuvent être classés en deux catégories, soit les apprenants rapides et les apprenants modérés. Deux enfants démontrent un rythme d’apprentissage équivalent à leur pair, sur le plan intellectuel, et sont intégrés en classe ordinaire. Bien que l’autre participant ait reçu en moyenne 50 heures d’intervention hebdomadaire pendant plus de 3 ans, il accuse des retards développementaux significatifs et fréquente une école spécialisée. Les résultats sont expliqués en fonction des prédicteurs qui sont reliés à l’efficacité d’un tel traitement intensif.

A description of Intensive Behavioral Intervention (IBI) that was provided to 3 children with autism is discussed. In each case, treatment intensity was provided for at least 30 hours per week for 3 years. The results before and during the intervention are described in relation to each child’s diagnosis, cognitive skills, and adaptive functioning. The participants profiles are consistent with the ones presented in many studies and can be categorized in two classes, the best learners and the moderate learners. Two children demonstrated an accelerated rate of acquisition and now attend a regular class. Although the other participant received an average of 50 hours per week of intervention for 3 years, he shows significant developmental delays and attends a special education school. The results are explained based on the variables associated with IBI effectiveness.

Sylvie Donais, Shari Joseph

Lire l'article Recherches
Une nouvelle approche de l’intervention précoce, le Early Start Denver Model A new approach of early intervention, the Early Start Denver Model

L’autisme est un trouble neurodéveloppemental dont l’impact sur l’évolution de l’enfant est très lourd. La précocité du diagnostic et de la mise en place d’une intervention adaptée conditionnent beaucoup la progression de l’enfant et son accès à une meilleure qualité de vie. Le Early Start Denver Model est une approche développementale et comportementale qui met l’accent sur l’apprentissage dans un contexte socio-émotionnel positif. Le modèle et ses fondements sont présentés, ainsi que la méthodologie de mise en œuvre. Une revue des travaux ayant testé son efficacité vient compléter cette présentation.

Autism is a neuro-developmental disorder which has a considerable impact on the child’s evolution. Early diagnosis and implementation of an appropriate intervention plan determines the progress made by the child and therefore his or her access to a better quality of life. The Early Start Denver Model is a developmental and behavioral approach that emphasizes learning in a positive socio-emotional context. The model and its foundations are presented, as well as the methodology of implementation. A review of studies that tested its effectiveness complements this presentation.

Bernadette Rogé

Lire l'article Recherches
Les impacts des conditions de motivation sur le traitement des comportements problématiques chez les personnes en situation de handicap The impact of motivating operations on the treatment of problem behaviour in individuals with disabilities

Les conditions de motivation sont des évènements ou des stimuli qui altèrent la valeur d’une conséquence ainsi que la fréquence des comportements maintenus par cette dernière. L’article effectue une revue de la littérature sur les impacts des conditions de motivation sur le traitement des comportements problématiques (p. ex. agression, destruction, automutilation, autostimulation) chez les personnes en situation de handicap. Les études recensées indiquent que la privation augmente la valeur des renforçateurs et la fréquence des comportements problématiques associés (condition d’appui) tandis que le renforcement non-contingent et la satiété produisent l’effet inverse (condition d’abolition). Manipuler les caractéristiques des demandes et des tâches produit aussi des effets d’appui et d’abolition. D’autres facteurs idiosyncratiques agissent également comme condition de motivation, mais leurs effets varient d’une personne et d’une fonction à l’autre. La recension souligne l’importance de développer et d’évaluer des nouvelles méthodes pour identifier rapidement des conditions de motivation, d’utiliser ces conditions pour favoriser la réduction des comportements problématiques et de poursuivre la recherche sur leurs effets.

 

Motivating operations are stimulus events that alter the value of a consequence as well as the occurrence of behavior that it maintains. We conducted a literature review on the impact of motivating operations on the treatment of problem behavior (e.g., aggression, destruction, self-injury, stereotypy) in individuals with disabilities. The studies reviewed indicate that deprivation increases the value of reinforcers and the occurrence of associated problem behavior (establishing operation) whereas noncontingent reinforcement and satiation produce the converse effect (abolishing operation). Manipulating the characteristics of demands and tasks also produces abolishing and establishing effects. Likewise, other idiosyncratic variables function as motivating operations, but their effects vary from person to person and from one function to another. The review underlines the importance of developing and assessing novel methods to rapidly identify stimulus events with motivating effects, using motivating operations to promote the reduction of problem behavior, and continuing research on their effects.  

 

Catherine Dorion, Marc J. Lanovaz

Lire l'article Recherches
Intervention cognitive et comportementale auprès d'une personne atteinte d'un trouble du spectre autistique, d'une déficience intellectuelle et d'un trouble de la préférence sexuelle Cognitive-behavioral intervention with a person suffering from autism spectrum disorder, intellectual disability and disorders of sexual preference

L’intervention cognitive et comportementale des comportements-défis (Willaye et Magerotte, 2010) auprès de personnes atteintes d’un trouble du spectre autistique, d’une déficience intellectuelle et d’un trouble de la préférence sexuelle n’a pas encore, à notre connaissance, été largement diffusée auprès des professionnels du social et de la santé mentale.

Cette étude de cas illustre une intervention cognitive et comportementale dans un contexte socio-éducatif, par un service de psychiatrie publique dédié aux personnes vivant avec une déficience intellectuelle et une co-morbidité psychiatrique.

Au cours de notre démarche thérapeutique, différents éléments ont été traités. Premièrement, nous avons développé un programme spécifique de psychoéducation de la sexualité. Ensuite, l'apprentissage de comportements adéquats tout en satisfaisant les besoins sexuels spécifiques. Pour finir, nous avons réalisé des immersions et désensibilisations en milieu naturel.

Les résultats indiquent que la personne a répondu positivement à notre intervention et aux programmes. Ils se sont montrés efficaces pour la réduction de son angoisse et ont entraîné la quasi-disparition des comportements-défis. A ce jour, la personne mentionne être satisfaite des stratégies utilisées.

 

The cognitive-behavioral intervention in challenging behaviors (Willaye and Magerotte, 2010) with people suffering from autism spectrum disorder, intellectual disability and disorders of sexual preference has not, to our knowledge, been widely distributed to social workers and mental health professionals.

This single case study illustrates a cognitive-behavioral intervention in a social community home, by a psychiatric public service dedicated to people living with an intellectual disability and a psychiatric co-morbidity.

In the course of our therapeutic approach, different elements have been treated. First, we have developed a specific sexual psychoeducation program. Then, the learning of appropriate behavior while satisfying the specific sexual needs. Finally, we realized immersion and desensitization in a natural environment.

The results indicate that the person has responded positively to our intervention and programs. They were effective in reducing his anxiety and led nearly to the disappearance of challenging behaviors. To this date, the person says to be satisfied with the strategies used.

 

Macha Rätz

Lire l'article Recension de livre
The archaeology of mind - Neuroevolutionary origins of human

Ansgar Rougemont-Bücking

Lire l'article

2013 - Volume XVIII - Mars - N°1


Editorial
L’Analyse Appliquée du Comportement (A.B.A.) et l’Intervention Comportementale Intensive en autisme

Ghislain Magerotte

Lire l'article Recherches
L’analyse fonctionnelle des comportements verbaux chez les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme et/ou une déficience intellectuelle The functional analysis of verbal behavior in persons with an Autism Spectrum Disorder and/or an Intellectual Disability

Le présent article porte sur les apports de l’analyse fonctionnelle des comportements verbaux telle que définie par Skinner (1957) dans l’intervention auprès des personnes présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) et/ou une déficience intellectuelle. L’article couvre tout d’abord divers aspects théoriques en lien avec cette analyse. Les résultats de deux études empiriques portant sur les comportements verbaux de jeunes enfants ayant un TSA sont ensuite discutés. Ces résultats montrent l’importance des apports combinés de différentes stratégies d’intervention découlant de l’analyse appliquée du comportement dans le but de favoriser l’acquisition du langage. La dernière partie de l’article vise à illustrer les conclusions des deux études, en présentant une étude de cas portant sur une intervention réalisée auprès d’un enfant ayant un TSA. Cette étude de cas permet de montrer comment l’acquisition des comportements verbaux et leur développement sont facilités par l’utilisation combinée de diverses stratégies en analyse appliquée du comportement, dont l’analyse fonctionnelle des comportements verbaux de Skinner.

This article focuses on the contributions of the functional analysis of verbal behavior as defined by Skinner (1957) in working with persons with an Autism Spectrum Disorder (ASD) and/or an Intellectual Disability. Starting from the theoretical aspects related to Skinner’s analysis, the article presents the analysis of results from two empirical studies on verbal behavior with young children with ASD. These results show the importance of combining contributions of different intervention strategies arising from the Applied Behavior Analysis in order to promote the acquisition of language. The last part of the article illustrates the findings of those two studies by presenting the case of a child with ASD receiving combined intervention strategies. The progression of verbal behaviors during the intervention is used to describe the impact of various combined Applied Behavior Analysis strategies, including the functional analysis of verbal behavior Skinner.

Mélina Rivard, Gisela Regli, Jacques Forget

Lire l'article Recherches
L'intervention comportementale précoce et intensive en milieu de garde ordinaire : perceptions des défis et des conditions nécessaires à son succès Perceptions of facilitators and barriers to early and intensive behavioral intervention in mainstream childcare

Au Québec, des établissements spécialisés dans les services aux personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) ont fait le choix d’offrir des programmes d’intervention comportementale intensive (ICI) pour ces jeunes enfants au sein de milieux de garde ordinaire. Dans ce contexte, une enquête est réalisée auprès de 72 intervenants œuvrant au sein de ces établissements spécialisés et offrant des programmes d’ICI en milieu ordinaire. Celle-ci vise à connaître leurs perceptions des défis et des facteurs favorisant le succès de ce type d’intervention. Les résultats montrent que les questions liées au partenariat entre les établissements spécialisés et les milieux de garde, la formation des intervenants, l’attitude des intervernants  ainsi que le choix des stratégies d’intervention mises en place sont perçus comme ayant une influence sur l’application de l’ICI en milieu de garde.

In Quebec, several specialized centers offering services to persons with autism spectrum disorders (ASD) have chosen to provide early intensive behavioral intervention (EIBI) programs for young children in mainstream childcare. In this context, a survey is conducted with 72 staff members applying those programs. They are interviewed to determine their perceptions of challenges and factors contributing to the success of this intervention in inclusive childcare. The results show the importance of partnership between daycare staff members and those of specialized centers, of the training about ASD and EIBI, attitude of openness and of the intervention strategies used.

Annie Paquet, Carmen Dionne, Céline Clement, Béatrice Balmy, Mélina Rivard

Lire l'article Recherches
L'influence des facteurs culturels sur l'offre et la nature des services et sur l'application des programmes découlant de l'analyse appliquée du comportement auprès d’enfants ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme The influence of cultural factors in supply and nature of service and the implementation of programs under the Applied Behavior Analysis with children with Autism Spectrum Disorders or with Intellectual Disability

Cet article théorique traite de l’influence des facteurs culturels sur l'offre et la nature des services ainsi que sur l’application des programmes découlant de l’analyse appliquée du comportement chez les enfants ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme. Quatre  thématiques y sont développées. La première aborde les différences culturelles par rapport à la perception des causes de la déficience intellectuelle et des troubles du spectre de l’autisme et la façon dont elles peuvent influencer les décisions des familles en regard des traitements qu'elles vont privilégier. La seconde thématique aborde les disparités d’accès aux services tandis que la troisième se centre sur les perceptions culturelles et les défis en lien avec l’application de programmes découlant de l’analyse appliquée du comportement. L’article se termine par la présentation des recommandations qui ont déjà été formulées dans la littérature pour mieux outiller les intervenants, les professionnels et les responsables de services confrontés aux différences culturelles lors de l’implantation de programmes d’intervention.

In this theoretical article on the influence of cultural factors in supply and nature of services and in the implementation of programs of applied behavior analysis for children with Intellectual disability or Autism Spectrum Disorder, four themes are developed. The first discusses the cultural differences in the perception of the causes of Intellectual Disabilities or Autism Spectrum Disorders and how they can influence the decisions of families in regard to the treatment. The second theme addresses the disparities in access to services while the third focuses on cultural perceptions and challenges in the application of programs based on applied behavior analysis. This article concludes with recommendations for practitioners, professionals and managers of services faced with these issues of cultural differences in the implementation of intervention programs.

Mélina Rivard, Marie Millau, Jacques Forget, Diane Morin

Lire l'article Recherches
Intervention spécialisée auprès des enfants présentant un trouble envahissant du développement : Modélisation en service de garde au Québec Specialized intervention for children with pervasive developmental disorders: Modelisation in Quebec’s childcare center

En 2003, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) mandate les centres de réadaptation en déficience intellectuelle et en trouble envahissant du développement (CRDITED) québécois pour offrir des services d’ICI (intervention comportementale intensive) aux jeunes ayant un trouble envahissant du développement (TED). Cependant, le MSSS ne fournit alors aucune définition de ce type d’intervention mais spécifie que les services doivent être offerts dans le milieu de vie de l’enfant. Les CRDITED québécois développent donc de multiples modèles d’intervention qui tentent de concilier non seulement l’ICI mais également l’inclusion des enfants ayant un TED en services de garde. Étant donné les caractéristiques et les besoins de ces enfants, l’inclusion peut représenter un défi de taille pour les intervenants. Cet article propose l’élaboration d’un modèle d’intervention pour les enfants ayant un TED et fréquentant un service de garde. Il s’agit d’une étude de type théorique utilisant comme méthode l’anasynthèse. Le réseau théorique proposé est constitué à partir d’une transposition du cycle de l’Intervention Éducationnelle et Sociale (IES) (Langevin et al., 2001). Ce dernier est inspiré du cycle de l’éducation de Legendre (1993).

In 2003, the Québec Department of Health and Social Services (DHSS) asked its network of rehabilitation centers for cognitive impairments (CRDITED) to offer specialized services to children with a PDD.  However, the DHSS does not provide a specific definition for such an intervention and indicates that the services must be providing in the child’s home environment. The various CRDITED have thus developed multiple models of specialized intervention which try to reconcile not only IBI (Intensive Behavioural Intervention) but also the social integration of children with PDD. Because of these children’s characteristics and needs, social integration can represent a considerable challenge for practitioners. This article contributes to the development of a model of specialized intervention for children with PDD attending a childcare center. This is a theoretical study using an anasynthesis method. The proposed theoretical network is built upon a transposition of the Educational and Social Intervention (EIS) (Langevin et al., 2001). This last one is inspired by the educational cycle developed by Legendre (1993).

Myriam Rousseau, Carmen Dionne, Annie Paquet

Lire l'article Recension de livre
Intervention cognitivo-comportementale auprès des enfants et des adolescents

 

Intervention cognitivo-comportementale auprès des enfants et des adolescents

Tome 1 – Troubles intériorisés ; Tome 2 – Troubles du comportement

Presses de l’Université du Québec (2012)

Sous la direction de Lyse Turgeon, Ph. D. & Sophie Parent, Ph. D.

Par Olivier Laloyaux

 

 

 

Olivier Laloyaux

Lire l'article

2012 - Volume XVII - Décembre - N°4


Editorial
Lettre Editoriale

Sylvie Blairy

Lire l'article Lettre à l'Editeur
Qu'est-ce que la psychothérapie empiriquement fondée ?

Joël Billieux, Sylvie Blairy, Marie Boulanger, Béatrice Brouette, Lucy Clauw, J. De Mol, Sandrine Deplus, Franck Laroi, François Nef, Pierre Philippot, Danielle Sarto

Lire l'article Recherches
Evaluation et traitement du Syndrome de Gilles de la Tourette : Une revue empirique Assessment and treatment of Tourette Syndrome : An evidence-based review

Le syndrome de Gilles de la Tourette se caractérise par de nombreux tics moteurs et par un ou plusieurs tics vocaux. Des études récentes suggèrent que ce trouble affecte aujourd'hui environ 0.6% de la population des pays occidentaux, ce qui engendre un intérêt grandissant envers l'évaluation et le traitement de ce trouble. Le présent article a pour objectif de passer en revue ces deux derniers points. Pour ce faire, les critères diagnostiques de ce trouble sont d'abord exposés. Les questions relatives au diagnostic différentiel sont également discutées. Les aspects relatifs à l'épidémiologie et aux troubles comorbides sont aussi envisagés. Les mécanismes psychologiques et neurobiologiques sous-tendant l'installation et le maintien du trouble sont ensuite présentés. Finalement, les données récentes relatives à l'efficacité des traitements, tant pharmacologiques que psychologiques, sont exposées et discutées.

Tourette Syndrome is characterized by several motor tics and at least one vocal tics. Recent studies suggest that this disorder currently impairs about 0.6% of the population of the Western countries, leading to a growing interest regarding assessment and treatment of this disorder. This article aims to review these two latter points. At this end, diagnostic criteria of this disorder are first presented. Issues related to differential diagnostic are also examined. Aspects related to epidemiology and comorbid conditions are then considered. After that, psychological and neurobiological mechanisms underlying the installation and the maintenance of this disorder are examined. Finally, recent data about treatment's efficacy, both pharmacological and psychological, are presented and discussed.

Alexandre Heeren, Damien Brevers, Coralie Eeckhout, Pierre Philippot

Lire l'article Recherches
Le transfert des connaissances et la mise en application des traitements psychologiques appuyés empiriquement Dissemination of knowledge and implementation of empirically supported psychological treatments

La maladie mentale entraîne des coûts psychologiques, sociaux et financiers considérables. L'utilisation des thérapies psychologiques appuyées empiriquement (TPAE) permettrait de diminuer ces coûts d'une façon importante. Malheureusement, ces thérapies sont actuellement sous-utilisées. Il est donc important de développer des stratégies pour favoriser la mise en application des TPAE dans les milieux cliniques. Les recherches dans le domaine indiquent qu'une formation permettant une mise en application efficace des TPAE doit comprendre plusieurs composantes : ateliers de formation, manuels de traitement, consultation d'un expert, visionnement de rencontres avec des clients, séances de rappel (« booster training sessions ») et la réalisation de thérapies sous supervision. Par ailleurs, les programmes de formation aux TPAE devraient à l'avenir donner une plus grande importance à l'apprentissage des habiletés relationnelles appuyées empiriquement. Enfin, l'implication des gouvernements et des associations professionnelles dans la mise en application des TPAE est essentielle pour obtenir un impact important. Déjà, des institutions gouvernementales du Royaume-Uni et des États-Unis ont développé des programmes pour former de nouveaux psychothérapeutes aux TPAE. Malheureusement, les pays latins ont supporté peu d'initiatives sur ce plan.

Mental illness is associated with considerable psychological, social and financial costs. Empirically supported psychological treatments (ESPT) for mental health problems would lead to a substantial reduction of those costs. Unfortunately, such treatments are underused. Therefore, it is important to develop strategies for broader dissemination and more efficient implementation of ESPT in clinical settings. Research in this field indicates that effective training in the implementation of ESPT must consider several critical components: training workshops, treatment manuals, expert consultation, observation of therapy sessions with clients and role playing, booster training sessions and supervised implementation of psychotherapies. Moreover, in the future, training programs in ESPT should give more importance to the learning of the empirically supported relationship skills. Finally, direct involvement of governments and professional organizations in the dissemination of ESPT is essential to produce a significant impact. There are already governmental agencies in the United Kingdom and United States that have developed programs to train new psychotherapists in ESPT. Unfortunately, Latin countries have supported very few initiatives in this field.

Jean-Marie Boisvert, Robert Ladouceur, Michel Loranger, Charles M. Morin, Michel Pépin, Martin D. Provencher, Josée Savard

Lire l'article Littérature anglophone
L'activité physique dans la prévention et le traitement des troubles mentaux Physical activity in the prevention and treatment of mental disorders

Les troubles mentaux sont des problèmes de santé publique dont la dépression, l'anxiété, l'abus de substance et la dépendance sont les plus communs. Avec les troubles musculo-squelettiques, ils sont les principaux responsables des congés maladie et des pensions d'invalidité. Des changements agréables dans le style de vie, tel que l'exercice physique, peuvent avoir un grand potentiel dans la prévention et le traitement. Les patients avec un trouble mental en sont généralement moins capables que la population normale. Les études épidémiologiques ont montré que les personnes actives physiquement ont un risque réduit de développer une dépression ou une démence. Les études sur l'intervention par l'exercice physique montrent que l'exercice physique est bénéfique pour les patients souffrant d'une dépression de forme légère à modérée. L'exercice physique peut aussi être utile pour le traitement des troubles anxieux, spécialement l'attaque de panique, pour l'abus de substance et la dépendance, chez des patients avec un trouble alimentaire ayant un poids normal ou en surpoids, et dans la schizophrénie. Cet article présente un aperçu étendu de la recherche concernant l'efficacité de l'exercice dans la prévention et le traitement des troubles mentaux. Le niveau de connaissance est limité. Les études sont peu nombreuses et comportent des limites méthodologiques. Il existe toujours un grand besoin d'études avec un meilleur design expérimental pour tester cette intervention. L'article aborde aussi de la question dose-réponse, celles liées à certaines formes d'exercices pouvant particulièrement être bénéfiques pour le traitement des troubles mentaux. La motivation à commencer les exercices et la compliance aux programmes d'exercices sont cruciaux. Les difficultés spécifiques des personnes ayant un trouble mental sont abordées. Finalement, l'exercice devra être analyse comme une intervention comportementale dans le cadre d'une thérapie comportementale et cognitive.

Mental disorders are major public health problems, and depression, anxiety, substance abuse and dependence are the most common. Together with musculoskeletal disorders these constitute the major contributors to sick leave and disability pension. Desirable changes in lifestyle, such as physical exercise, can have great potential in prevention and treatment. Patients with mental disorders in general are less fit than the normal population. Epidemiological studies have shown that physically active people are at a reduced risk of developing depression and dementia. Exercise intervention studies indicate that exercise intervention is beneficial for patients with mild to moderate forms of depression. It may also be useful in anxiety disorders, especially panic disorder, in substance abuse and dependence, in normal and overweight patients with eating disorders and schizophrenia. This paper will present a broad overview of research involving the efficacy of exercise as means to prevent and treat mental disorders. The level of knowledge is limited. The number of studies is scarce, and most of the available studies have methodological shortcomings. There is still a great need for better designed intervention studies. The paper also deals with related issues regarding dose-response, and whether specific forms of exercise are especially beneficial in the management of mental disorders. Motivation to start exercing and complying with exercise programs are crucial, and the specific difficulties people with mental disorders experience during exercise, are outlined. Finally exercise will be analyzed as a behavioural intervention within the frame of cognitive behavioural therapy.

Egil W. Martinsen

Lire l'article Recensions de livres
Sommes-nous tous des psychologues ? La nouvelle gestion de soi. Ce qu'il faut faire pour vivre mieux

François Nef

Lire l'article
JOURNEE SCIENTIFIQUE DE l'AEMTC - Novembre 2012 : GESTION des cas difficiles en TCC

Lire l'article

2012 - Volume XVII - Septembre - N°3


Introduction
L'approche transdiagnostique, vers une nouvelle évolution des thérapies cognitivo-comportementales. Introduction au numéro spécial

Céline Douilliez

Lire l'article Recherches
L'approche processuelle en évaluation et intervention cliniques : une approche psychologique intégrée Processual approach in clinical assessment and intervention : a unified psychological approach

Des traitements validés empiriquement sont maintenant proposés pour la plupart des troubles mentaux. Cette approche clinique, fondée sur des diagnostics psychiatriques et des protocoles thérapeutiques standardisés (« approche diagnostique catégorielle »), a cependant ses limites.
Une approche récente relance le débat sur la compréhension des troubles psychologiques et leurs traitements. Il s'agit de l'approche processuelle, qui explique les phénomènes psychopathologiques par des processus psychologiques et rend compte de la comorbidité par des facteurs explicatifs communs. La base épistémique -le « modèle des troubles mentaux par médiation psychologique »- de l'approche processuelle est présentée. Ses avantages et limites sont exposés, en particulier le pouvoir explicatif du modèle en matière de comorbidité, son pouvoir intégratif des modèles individuels et interpersonnels des problèmes psychologiques ainsi que son pouvoir thérapeutique d'éclectisme. Une nomenclature des processus psychologiques est proposée. Les interventions cliniques de cette approche sont esquissées à travers une vignette clinique.

Empirically validated treatments are now proposed for most psychological disorders. This clinical approach, grounded on psychiatric diagnosis and standardized treatment protocols ("categorical diagnosis approach") bares some limitations. An alternative perspective is presently challenging the understanding of psychological disorders and their treatments. It is the processual approach that explains psychopathological phenomena through psychological processes and accounts for comorbidity through common etiological factors. The epistemological basis -"psychologically mediated model of mental disorders"-of the processual approach is presented. Its advantages and limitations are discussed, in particular its explanatory power of comorbidity, its capacity of integrating individual and interpersonal approaches of psychological disorders, as well as its therapeutic eclecticism. A categorization of psychological processes is proposed. Clinical interventions are outlined through clinical vignettes.

François Nef, Pierre Philippot, Lesley Verhofstadt

Lire l'article Recherches
Biais attentionnels et troubles émotionnels : de l'évaluation au changement clinique Attentional biases and emotional disorders : from assessment to clinial change

De nombreux modèles cognitifs de l'anxiété font l'hypothèse que des biais sélectifs d'allocation de l'attention contribuent à l'installation et au maintien des troubles émotionnels. Afin de tester cette hypothèse, des procédures de réentrainement attentionnel ont récemment été développées. Cet article vise trois objectifs : (a) présenter les raisons sous-tendant le développement de telles interventions ; (b) décrire les tâches informatisées les plus couramment utilisées en vue d'évaluer et modifier ces biais d'attention sélective ; et (c) discuter l'efficacité ainsi que l'efficience de ce type de procédure, et ce dans une perpsective transdiagnostique. A un niveau fondamental, les données empiriques résumées dans cet article suggèrent qu'augmenter la capacité à désengager le focus attentionnel de stimuli aversifs réduit la vulnérabilité émotionnelle en situation de stress. En outre, cette modification des biais d'attention entraine progressivement toute une série d'autres conséquences cliniquement significatives. En conclusion, le réentrainement attentionnel peut être considéré comme une intervention psychologique, tant validée empiriquement que fondée théoriquement. Ceci suggère qu'une approche scientifique fondée sur les modèles cognitifs du traitement de l'information émotionnelle peut conduire au développement d'interventions psychologiques efficientes. Nous espérons que cet article contribuera à la dissémination de cette procédure innovante et efficace auprès de la communauté académique et clinique francophone.

For many years, cognitive models of emotion disorders postulate that attentional bias towards threat may contribute to the development and the maintenance of emotional disorders. Attentional bias modification procedures have recently been developed to empirically test this hypothesis. The aim of the current article is threefold: (a) justify the main rationale underlying the growth of these procedures ; (b) describe the commonly used computer tasks assessing and modifying attentional biases towards threat cues ; and (c) examine the effectiveness and efficiency of these procedures within a transdiagnostic approach. At a fundamental level, the empirical findings summarized in this article strongly suggest that improving the ability to disengage attention from threat cues reduces emotional vulnerability to ecological stressors. Progressively, the attentional training leads to a snowball cascading improvement in everyday-life. In conclusion, attention training can be considered as an empirically validated as well as a theory-driven intervention. This demonstrates that a scientific approach based on fundamental cognitive models of emotion information processing may lead to efficient psychological interventions. We hope that this work will contribute to the dissemination of this innovative and efficient procedure into the French-speaking academic and clinical community.

Alexandre Heeren, Grazia Ceschi, Pierre Philippot

Lire l'article Recherches
Impulsivité et psychopathologie : une approche transdiagnostique Impulsivity and psychopathology : a transdiagnostic approach

L'impulsivité, généralement considérée comme la tendance à exprimer des comportements spontanés, excessifs et/ou non planifiés, joue un rôle essentiel dans la compréhension de nombreux états psychopathologiques et comportements problématiques. Elle constitue d'ailleurs le critère diagnostique le plus fréquemment mentionné dans le Manuel Diagnostique et Statistique des Troubles Mentaux (DSM). Dans cet article, nous montrons en quoi l'impulsivité constitue un processus « transdiagnostique » impliqué dans le développement et le maintien d'une large gamme de troubles émotionnels. Pour ce faire, et en partant d'un modèle dominant (modèle UPPS de l'impulsivité, Whiteside & Lynam, 2001), nous exposerons en quoi l'impulsivité est un construit multidimensionnel sous-tendu par une pluralité de mécanismes cognitifs, affectifs, et motivationnels. Nous décrirons ensuite les données démontrant que les différentes facettes de l'impulsivité (et les mécanismes associés) prédisent une variété de symptômes psychopathologiques habituellement associés à des diagnostics psychiatriques distincts. Finalement, nous discuterons l'apport d'une telle conception en termes d'évaluation et d'intervention psychologique à travers la présentation d'un cas clinique.

Impulsivity has a crucial role in psychopathology and neuropsychology. This construct, which is included in all the major models of personality, is one of the more common diagnostic criteria included in the fourth edition of the Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders. In this article, we show how impulsivity constitutes a "transdiagnostic" factor involved in the development and maintenance of numerous emotional disorders. Based on a recognized model of impulsivity (the UPPS model, Whiteside & Lynam, 2001), we will first highlight that impulsivity is a multifactorial construct supported by specific cognitive, affective, and motivational mechanisms. Through a systematic review of published studies, we will then demonstrate that the various impulsivity facets (and related mechanisms) predict a plurality of psychopathological symptoms which are generally associated with distinct psychiatric diagnoses. Finally, we will discuss the clinical implications of the transdiagnostic approach of impulsivity throughout the presentation of a clinical case.

Joël Billieux

Lire l'article Recherches
De la dépression à une perspective transdiagnostique : conceptualisation et interventions sur les ruminations mentales From depression to a transdiagnostic perspective : conceptualizations and interventions on mental rumination

Les ruminations ont été définies comme des pensées répétitives et passives centrées sur la symptomatologie dépressive et sur ses causes, conséquences et implications éventuelles (Nolen-Hoeksema, 1991). Dans cette revue de la littérature, nous aborderons deux théories fondamentales dans la compréhension des ruminations mentales : la théorie des styles de réponses (Nolen-Hoeksema, Wisco, & Lyubomirsky, 2008) et la théorie des modes de traitement (Watkins, 2004 ; 2008 ; 2011). Ensuite, nous déterminerons dans quelle mesure les ruminations apparaissent comme un processus transdiagnostique impliqué dans l'anxiété sociale, le trouble de stress post-traumatique, le trouble obsessionnel-compulsif, les troubles des conduites alimentaires et ceux liés à l'alcool. Enfin, les nouvelles pistes d'interventions centrées sur les ruminations seront décrites ainsi que l'état actuel des évidences empiriques concernant leur efficacité.

Ruminations have been defined as repetitive and passive thoughts focused on depressive symptomatology and its causes, consequences and implications (Nolen-Hoeksema, 1991). In this literature review, we explore two important theories regarding the understanding of mental ruminations: the response style theory (Nolen-Hoeksema, Wisco, & Lyubomirsky, 2008) and the mode of processing theory (Watkins, 2004 ; 2008 ; 2011). Then, we will determine whether rumination can be considered as a transdiagnostic process involved in social anxiety, posttraumatic stress disorder, obsessive-compulsive disorder, eating disorders and alcohol use. Finally, developments of new interventions focused on ruminations will be described as well as empirical evidence regarding their efficacy.

Céline Baeyens, Monika Kornacka, Céline Douilliez

Lire l'article

2012 - Volume XVII - Mars - N°1


Editorial
La mesure de la qualité de vie à travers les âges : apport de l'Inventaire Systémique de Qualité de Vie©

Fabienne Lemétayer

Lire l'article Recherches
La mesure de la qualité de vie : le modèle des systèmes de contrôle, une approche théorique pratique pour parler du bonheur Assessing the quality of life : the model of control systems, a theoretical approach of happiness

Résumé

Lorsqu’une personne apprend qu’elle souffre d’une maladie sévère, il importe pour elle de s’adapter à cette maladie. De nos jours, peu d’études ont comparé la QV entre des groupes cliniques et des groupes «  normaux ». L’objectif général de cet article est de comparer les scores de QV (la façon dont un individu atteint le bonheur dans sa vie) entre plusieurs populations adultes, certaines présentant des problèmes de santé sévère : cancer, mucoviscidose1, maladie pulmonaire obstructive chronique, problèmes musculo squelettiques, problèmes de valve cardiaque, sclérose en plaques, troubles des conduites alimentaires et sujets sains.

L’Inventaire Systémique de Qualité de Vie a été utilisé pour mesurer la qualité de vie (l’écart entre la condition actuelle et le but désiré), le but désiré et les priorités de la personne. La qualité de vie des patients atteints de cancer, de mucoviscidose1 et celle des sujets sains, est identique ; la qualité de vie est moins bonne dans le groupe des troubles des conduites alimentaires. Cette manière de conceptualiser la qualité de vie et l’utilisation d’un instrument capable de détecter des changements dans les buts et priorités d’une personne améliore notre compréhension d’une part, du processus d’adaptation à la maladie et d’autre part, le rôle du bonheur dans le score global de qualité de vie.

___________________________________

1  Aussi appelée fibrose kystique au Québec francophone

Abstract

When a person is suffering from a severe illness, it is important for her to adapt to the disease. Nowadays, few studies have compared QOL between clinical groups and normal subjects. The overall objective of this paper is to compare the QOL scores (degree to which people reach happiness in life) between different adult populations, some with severe health problems : cancer, cystic fibrosis, chronic obstructive pulmonary disease, musculoskeletal diseases, valve disease, multiple sclerosis, eating disorders and healthy subjects.

The Quality of Life Systemic Inventory was used to measure QoL (gap between actual condition and desired goal), persons' desired level of happiness and persons' priorities. QoL of cancer, cystic fibrosis and healthy groups was equivalent. Other clinical conditions have similar QoL but significantly lower whereas the eating disorders group has the worst one. This conceptualization of global QoL and the use of an instrument capable of detecting changes in goal setting and priorities improved our comprehension of the psychological adaptation process to disease and our understanding of what is the role of happiness pursuit in global QoL.

Gilles Dupuis, Danielle Marois, Anne-Marie Etienne

Lire l'article Recherches
Une approche modulaire d’évaluation de la qualité de vie en oncologie pédiatrique : les versions française et portugaise de l’Inventaire Systémique de Qualité de Vie pour Enfants (ISQV-E©) A modular approach to quality of life assessment in paediatric oncology : the French and Portuguese versions of the Child Quality of Life Systemic Inventory (QLSI-C©)

Résumé

Cette étude aborde la question de la mesure de la qualité de vie en oncologie pédiatrique. L’objectif principal est de comparer le niveau de qualité de vie d’enfants (8-12 ans) en (T) et hors traitements (HT) oncologiques au moyen des versions modulaires française et portugaise de l’Inventaire Systémique de Qualité de Vie pour Enfants (ISQV-E©). L’échantillon portugais se compose de 26 enfants T et de 14 HT alors que l’échantillon belge comprend 20 enfants T et 35 HT. Les résultats démontrent l’existence de différences statistiquement significatives entre les groupes T et HT, particulièrement pour la version française de l’ISQV-E©. Ils attestent également de l’influence de certaines variables cliniques et sociodémographiques sur le score global de qualité de vie, principalement au niveau de la version portugaise de l’ISQV-E©. En conclusion, les résultats démontrent l’intérêt clinique de l’outil et sa capacité à discriminer les populations d’enfants T et HT.

Abstract

This study approaches the question of quality of life measure in paediatric oncology. The main aim is to compare the quality of life level of children (8-12 years) undergoing (T) and off (HT) oncological treatments by using the French and the Portuguese modular versions of the Child Quality of Life Systemic Inventory (QLSI-C©). The Portuguese sample consists of 26 children T and 14 HT while the Belgian sample includes 20 children T and 35 HT. Results demonstrate statistically significant differences between the T and HT groups, particularly for the French version of the QLSI-C©. They also give evidence of the influence of some clinical and sociodemographic variables on the global quality of life score, mainly for the Portuguese version of the QLSI-C©. In conclusion, findings demonstrate the clinical interest of French and Portuguese versions of the QLSI-C© and their capacity to distinguish children undergoing oncological treatments from children off these treatments.

Pierre Missotten, Marta Fonseca, Gilles Dupuis, Elisabeth Spitz, Anne-Marie Etienne

Lire l'article Recherches
Discrépance et domaines de vie de l’ISQV-E : quels liens avec le mal-être de l’enfant ? Discrepancy and life domains of the C-QLSI : which links with the child’s depression ?

Résumé

Cette étude se propose d’examiner les processus et domaines de vie de l’Inventaire Systémique de Qualité de Vie pour Enfants (ISQV-EÓ - Missotten, Etienne & Dupuis, 2007) impliqués dans le mal-être des enfants, évaluée ici à l’aide du CDI. Ces questionnaires ont été administrés à 453 enfants d’âge scolaire (8 à 12 ans) et de langue française (273 français, 180 belges). Une première analyse a été entreprise pour vérifier la nature du modèle, additif vs multiplicatif, sous-jacent à l’ISQV-EÓ. Cinq facteurs ont ainsi été testés : le but, la discrépance (distance entre état et but), la vitesse, le rang et l’écart pondéré. Les régressions multiples effectuées ont révélé que seuls le but et la discrépance sont significativement reliés à la souffrance dépressive (modèle additif). A partir de ces deux facteurs, une deuxième analyse a été réalisée afin de rendre compte des domaines de vie les plus impliqués dans la souffrance dépressive. Les résultats traités grâce à une modélisation PLS ont permis de mettre à jour 10 domaines de vie, parmi les vingt évalués par l’ISQV-EÓ, susceptibles de prédire plus particulièrement la souffrance dépressive des enfants. L’apport spécifique de l’ISQV-EÓ est discuté en regard des affects dépressifs évalués à l’aide du CDI.

Abstract

This study examines the processes and the life domains of the Child Quality of Life Systemic Inventory (ISQV-EÓ in French - Missotten, Etienne & Dupuis, 2007), involved in the suffering of depressed children, assessed with the CDI. These questionnaires were administered to 453 to school age children (8-12 years old) and they all spoke French (273 French, 180 Belgian). An initial analysis was undertaken to verify the nature of the model, additive vs multiplicative, underlying the ISQV-EÓ. Five factors were tested: the Goal, the Discrepancy (distance between State and Goal), Speed, Rank and the Gap. Regression analysis revealed that only the Goal and the Discrepancy are significantly related to suffering depression (additive model). From these two factors, a second analysis was performed to account for domains of life most involved in suffering from depression. The results dealt with a PLS path modeling helped to update the 10 domains of life, of the twenty-evaluated by the ISQV-EÓ, likely to predict depressive suffering of children. The specific contribution of the ISQV-EÓ  is discussed in relation to depressive affect assessed with the CDI.

Fabienne Lemétayer, Jean-Baptiste Lanfranchi, Pierre Missotten, Anne-Marie Etienne, Gilles Dupuis

Lire l'article Recherches
L’Inventaire Systémique de Qualité de vie pour Adolescents (ISQV-A) : qualités psychométriques et application clinique The Adolescents Quality of Life Systemic Inventory (A-QLSI) : psychometrics qualities and clinical application

Résumé

But : L’objectif est de déterminer les qualités psychométriques et les applications cliniques d’un nouveau questionnaire de qualité de vie adapté aux adolescents de 13 à 18 ans : l’Inventaire Systémique de Qualité de Vie pour Adolescents (ISQV-A).

Méthode : L’échantillon se compose de 171 adolescents francophones qui ont complété l’Inventaire Systémique de Qualité de Vie pour Adolescents (ISQV-A), l’Inventaire d’Anxiété Etat-Trait pour enfants (STAIC) et l’Inventaire de Dépression pour enfants (CDI).

Résultats : La cohérence interne pour les quatre indices (état, but, rang et écart) de l’ISQV-A est satisfaisante. Tous les scores ont leur spécificité. Les résultats mettent aussi en évidence la validité convergente, la fidélité test-retest et l’applicabilité du questionnaire.

Conclusion : L’outil semble adéquat pour appréhender la qualité de vie des adolescents d’un point de vue métrique. Son utilisation clinique dans une perspective cognitivo-comportementale paraît également démontrée.

 

Abstract

Purpose : The objective was to determine the psychometric properties and the clinical application of a new Quality of Life self-assessment questionnaire suitable for adolescents 13 to 18 years old: the “Inventaire Systémique de Qualité de vie pour Adolescents” (ISQV-A).

Methods : This was a cross-sectional validation study. 171 French adolescents have completed the ISQV-A. Other tools were used: the State-Trait Anxiety Inventory for Children (STAIC), the Children’s Depression Inventory (CDI).

Results : The internal consistency of the four indices of the ISQV-A (state, goal, rank and gap) is satisfactory. All scores have their own specificity. The data show the convergent validity, test-retest fidelity and applicability of the ISQV-A.

Conclusions : The adequacy of this new tool seems evident to highlight the adolescent’s quality of life. We will also discuss its clinical relevance into a cognitive behavioural approach.

Anne-Marie Etienne, Pierre Missotten, Gilles Dupuis

Lire l'article Recherches
La mesure du bonheur et de la qualité de vie au travail : un outil de prévention des risques psychosociaux au travail Measurement of happiness and quality of life at work : a framework for prevention of psychosocial risks at work

Résumé

Introduction. L’objectif de cet article est d’intégrer la notion de bonheur dans la mesure de la qualité de vie au travail (QVT) dans la perspective d’une prévention des facteurs de risque psychosociaux. Dans ce but, l’Inventaire Systémique de Qualité de Vie au Travail (ISQVT) est présenté et son utilisation est illustrée auprès d’assistants sociaux Québecquois. Les profils donnés par l’ISQVT, ainsi que l’association entre les scores à l’ISQVT et la détresse psychologique et le burnout (épuisement et désengagement) ont été analysés.

Méthodologie. Un groupe de 172 participants (87 femmes et 27 hommes) recrutés parmi 21 organismes communautaires ont complétés l’ISQVT, un questionnaire sociodémographique, et des questionnaires mesurant la détresse psychologique, l’épuisement et le désengagement.

Résultats. Les domaines de travail où le score de QVT est au-dessous du 25ième percentile par rapport à la population, qui sont dans une dynamique de détérioration et considérés comme importants par les travailleurs sont : la relation avec le syndicat, la relation avec les collègues et la communication de l’information. Concernant les associations entre les questionnaires, le score global de QVT est corrélé à la détresse psychologique (r semi partiel = 0.40), à l’épuisement (r semi partiel = 0.35) et au désengagement (r semi partiel = 0.42). De plus, un score global de QVT sous le 25e percentile est associé à des problèmes de santé mentale.

Conclusion. Les profils donnés par l’ISQVT aident à localiser les domaines de la vie au travail qui peuvent représenter des facteurs de risques. L’identification de ces facteurs peut aider à planifier une intervention préventive pour éviter une crise organisationnelle et donc prévenir les problèmes de santé mentale des travailleurs. De plus, le score de qualité de vie au travail peut aider à identifier si des problèmes de santé mentale sont présents parmi les travailleurs.

Abstract

Introduction. The aim of this paper is to integrate the concept of happiness in the measurement of quality of work life (QWL) in the perspective of preventing psychosocial risk factors. To this end, the Quality of work life systemic inventory (QWLSI)) is presented and its use is illustrated with community workers from Québec. The profiles given by the QWLSI, and the association between scores on the QWLSI and psychological distress and burnout (exhaustion and disengagement) were analyzed.

Methodology. A group of 172 participants (87 women and 27 men) recruited from 21 community organizations have filled the QWLSI, a socio demographic questionnaire, and questionnaires measuring psychological distress, exhaustion and disengagement.

Results. The work life domains for which the score of QWL is below the 25th percentile compare to the population, that are considered as important in their work life priorities, and for which  a process of deterioration is present are : the relationship with the union, the relationship with colleagues and communication of information. Concerning associations between questionnaires, the overall score of QWL is correlated with psychological distress (semi partial r = 0.40), exhaustion (semi partial r = 0.35) and to the disengagement (semi partial r = 0.42). In addition, an overall score of QWL below the 25th percentile is associated with mental health problems.

Conclusion. The profiles given by QWLSI help locate areas of work life that may represent risk factors. Identifying these factors can help in planning a preventive intervention to avoid organizational crisis and thus prevent mental health problems of workers. In addition, the score of quality of life at work can help identify whether mental health problems are present among the workers.

Gilles Dupuis, Isabelle Bragard , Jean-Pierre Martel, Jacinthe Lachance, Jean Perrault

Lire l'article Recherches
L’Inventaire Systémique de Qualité de Vie pour Personnes Agées (ISQV-65+© : premiers éléments de validation The Quality of Life Systemic Inventory for old people (QLSI-65+©) : preliminary validation

Résumé

Cet article aborde la mesure de la qualité de vie des personnes âgées au travers de l’étude préliminaire de validation (applicabilité, fidélité, validité) d’un questionnaire spécifiquement adapté à cette population : l’Inventaire Systémique de Qualité de Vie pour personnes âgées (ISQV-65+©). Cette validation repose sur un échantillon de 54 adultes non institutionnalisés âgés entre 65 et 85 ans. Tous ont répondu à un questionnaire sociodémographique et médical, à l’ISQV-65+©, à l’Echelle de Dépression Gériatrique (EDG) et à l’Echelle de Satisfaction de Vie (ESV). Les résultats montrent une bonne applicabilité de l’ISQV-65+©. La consistance interne des indices (Etat, But, Rang et Ecart) est très satisfaisante. Tous ces indices sont corrélés entre eux de manière variable (fidélité). Les corrélations entre les scores ISQV-65+© globaux d’Etat, de But et d’Ecart et les scores totaux à l’ESV et à l’EDG sont significatives (validité convergente). Enfin, les scores ISQV-65+© globaux d’Etat, de But et d’Ecart de l’échantillon sont significativement meilleurs que ceux de 17 aidants informels de personnes démentes (validité en termes de différences attendues entre deux groupes).

Abstract

This article discusses the measurement of quality of life for old people through the preliminary validation study (applicability, reliability and validity) of a questionnaire specifically designed for this population: the Quality of Life Systemic Inventory for old people (QLSI-65+©). This validation is based on a sample of 54 non-institutionalized adults aged 65 to 85 years. All completed a sociodemographic and medical questionnaire, the QLSI-65+©, the Geriatric Depression Scale (GDS) and the Satisfaction with Life Scale (SWLS). The results show a good applicability of the QLSI-65+©. The internal consistency of the indices (State, Goal, Rank and Gap) is very satisfactory. All indices are correlated each other to varying degrees (reliability). Correlations between State, Goal and Gap QLSI-65+© global scores and GDS and SWLS total scores are significant (convergent validity). Finally, State, Goal and Gap QLSI-65+© global scores of the sample are significantly better than those of 17 informal caregivers of people with dementia (validity in terms of know group differences).

Pierre Missotten, Michel Ylieff, Anne-Marie Etienne, Stéphane Adam, Gilles Dupuis

Lire l'article
JOURNEE SCIENTIFIQUE de l'AEMTC - Novembre 2011 : APPORTS de la psychologie sociale à la psychothérapie

Lire l'article

2012 - Volume XVII - Juin - N°2


Recherches
L'impact d'une situation sociale anxiogène sur la reconnaissance d'expressions faciales émotionnelles (EFEs) chez des enfants Impact of an anxious social situation on emotional facial expressions (EFEs) recognition in children

Cette étude explore la relation entre la capacité à reconnaitre des expressions faciales émotionnelles (EFEs) et l’estime de soi chez des enfants placés dans une situation inductrice d’anxiété sociale. Septante enfants (8 – 12 ans) ont été placés dans une situation sociale de performance inductrice d’anxiété dans laquelle on leur a demandé de compter à rebours à haute voix, en commençant à 200 en soustrayant 13. Après cela, les enfants étaient évalués à un test de décodage de 16 photographies d’EFE. Pour chaque photographie, ils ont évalué la présence de neuf types d’émotions. Ils ont également complété le Self-Perception Profile for Children (Pierrehumbert, Plancherel, & Jankech-Caretta, 1987). Aucune corrélation n’a émergé entre l’exactitude à la tâche de reconnaissance d’EFE et une augmentation d’anxiété après la situation sociale anxiogène. Cependant, l’estime de soi était corrélée avec les performances au test de reconnaissance des EFEs. De plus, plus le niveau d’estime de soi de l’enfant était faible, plus il/elle percevait des émotions négatives dans les EFEs. En conclusion, l’anxiété sociale ne semble pas interférer avec les capacités à reconnaitre des EFEs en situation sociale anxiogène. Cependant, une faible estime de soi chez les enfants apparait être associée à des déficits et des biais d’interprétation dans le décodage des EFEs dans une situation sociale anxiogène.

This study addresses the relationship between the capacity of emotional facial expressions (EFEs) recognition and self-esteem in children placed in an anxious social situation. Seventy children (8 - 12 years) were placed in an anxious social situation of performance in which they were instructed to count aloud backwards, beginning at 200 in decrements of 13. After that, children were assessed on a decoding test of 16 photographs depicting EFE. For each photograph, they evaluated the presence of nine types of emotions. They also completed the Self-Perception Profile for Children (Pierrehumbert et al., 1987). No correlations emerged between the accuracy of EFE recognition and an increase of anxious feelings after the anxious social situation. However, self-esteem was correlated with performance on the EFE recognition test. Moreover, the lower the child's level of self-esteem was, the more he/she perceived negative emotions in EFEs. In conclusion, social anxiety doesn't seem to interfere with EFEs recognition performance in an anxious social situation. However, low level of self-esteem in children appears to be associated with deficits and interpretative bias in EFEs recognition in an anxious social situation.

Marie Dethier, Aslihan Serap Taskin, Sylvie Blairy

Lire l'article Recherches
Une évaluation des programmes de réadaptation psychosociale proposés dans les Centres de Réadaptation Fonctionnelle en Belgique An evaluation of psychosocial rehabilitation programs from Functional Rehabilitation Centers in Belgium

La vie des personnes souffrant d'une maladie mentale est souvent caractérisée par une pauvreté de la vie personnelle, professionnelle et sociale. Les programmes de réhabilitation psychosociale ont été développés pour soutenir l'insertion sociale et professionnelle de ces personnes. Les recherches antérieures ont montré que ces programmes peuvent contribuer à l'amélioration du bien-être de l'individu. L'objectif de la présente étude a été d'évaluer les effets d'interventions cognitives et comportementales offertes par des Centres de Réadaptation Fonctionnelle (CRF) en Belgique, sur la symptomatologie clinique, le fonctionnement cognitif et social. Une étude longitudinale a été conduite dans laquelle les patients ont été évalués après 6 et 12 mois de thérapie. Les résultats soutiennent l'idée que les Centres de Réadaptation Fonctionnelle offrent des interventions thérapeutiques qui peuvent améliorer le fonctionnement social et cognitif des patients ainsi que leur symptomatologie clinique.

The life of persons suffering from a mental disorder is characterized by a poor personal, professional and social life. The psychosocial rehabilitation programs have been developed to support the social and vocational insertion of these persons. The previous researches showed that these psychosocial rehabilitation programs can contribute to improve the individual's functioning. The aim of the present study was to evaluate the effects of cognitive and behavioral interventions offered by Functional Rehabilitation Centers in Belgium on clinical symptomatalogy, cognitive and social functioning. A longitudinal study was conducted in which patients were evaluated after 6 and 12 months of therapy. The results support the notion that the Functional Rehabilitation Centers offer therapeutic interventions which can improve the cognitive and social functioning of patients and their clinical symptomatology.

Sarra Limam, Julien Bianchi, Sylvie Blairy

Lire l'article Études de cas
Traitement d'une phobie d'impulsion chez un patient psychotique Treating impulse phobia in a patient with psychosis

La présence de troubles obsessionnels-compulsifs (TOC) comorbides chez les patients souffrant de psychose est fréquente. Parmi les TOC, les phobies d'impulsion se caractérisent par la peur de commettre, contre sa volonté, un acte auto - ou hétéro-agressif. Ces obsessions intolérables se cristalliseraient par un mécanisme compulsif de neutralisation. Nous rapportons le cas d'un patient psychotique qui présente ce type de trouble et la stratégie thérapeutique permettant de lutter contre la fusion de la pensée et de l'action. Si le processus de fusion pensée/action est bien à l'œuvre dans l'apparition des pensées obsessionnelles et des réponses compulsives qui en découlent, une telle prise en charge devrait permettre de diminuer l'angoisse induite. La stratégie cognitive avait pour objectif de défusionner la pensée et l'action et était étayée par des exercices comportementaux de confrontation progressive aux pensées obsessionnelles avec prévention de la réponse ritualisée et analyse des conséquences. Au terme de 18 séances, le patient a pu de nouveau se confronter aux situations anxiogènes avec une réduction du nombre d'obsessions impulsives.

Obsessive compulsive disorders (OCD) are one of the most common comorbidity of psychosis. Among OCD, impulse phobia is the fear to commit an auto- or heteroaggressive act. These unendurable obsessions would be crystallized by a compulsive mechanism of neutralisation. Our aim was to present the case of a psychotic patient with comorbide impulse phobia and the therapeutic strategy based on cognitive defusion of thoughts and actions. If fusion is in fact implied in the appearance of obsessive thoughts and compulsive responses, cognitive defusion would decrease induced anxiety. Cognitive strategy aimed to defuse thoughts and acts and it was supported by behavioural exercises of gradual exposures to obsessive thoughts and response prevention. After 18 sessions the patient was able to be faced with feared situations with a decrease of the number of impulsive obsessions.

Laurent Lecardeur

Lire l'article Reportage
Les patients qui présentent des troubles alimentaires sont motivés à réaliser des changements qu'ils gèrent eux-mêmes

Carlie van Tongeren

Lire l'article Recensions de livres
L'accompagnement psychologique des enfants malades

Isabelle Wodon

Lire l'article Recensions de livres
Calme et attentif comme une grenouille. La méditation pour les enfants ... avec leurs parents

François Nef

Lire l'article

2011 - Volume XVI - Mars - N°1


Recherches
Réduction de l'agitation chez les résidents âgés des établissements de soins de longue durée : Evaluation d'un programme d'intervention comportementale Reducing agitation in elderly residents of long-term care facilities : Evaluation of a behavioral intervention program

Le but de cette étude était d'évaluer l'impact d'un nouveau programme d'intervention comportementale pour réduire l'agitation des résidents âgés en centre d'hébergement. Les résidents et le personnel soignant de quatorze unités de soins ont été assignés à un groupe expérimental (n résidents = 201) ou un groupe témoin (n résidents = 172). Seul le personnel du groupe expérimental a participé au programme, lequel est  basé sur une formation de deux mois consistant en un atelier et de la supervision. La formation vise essentiellement à emmener le personnel à identifier les antécédents et les conséquences qui sont liés au comportement agité d'un individu et à les modifier afin de réduire ou de prévenir l'agitation. Les participants ont été évalués à trois occasions : avant et après la formation, à deux mois d'intervalle, et lors d'un suivi six mois après la deuxième évaluation. Une réduction significative de l'agitation a été observée seulement chez les résidents des unités dont le personnel a reçu la formation et cet effet s'est maintenu six mois plus tard.

The purpose of this study was to investigate the impact of a new behavioral intervention program to reduce agitation in elderly long-term care facility residents. Residents and nursing staff of 14 care units were assigned to an experimental (n residents = 201) or control group (n residents = 172). Only staff in the experimental group participated in the program  which is based on training which lasts two months and consists of an inservice workshop and supervision. Training aims mainly at identifying and modyfying antecedents and consequences that are associated with agitated behavior. Participants were assessed on three occasions: pre-training and post-training assessments were separated by a 2-months interval, and a follow-up assessment was carried out 6 months after the second assessment.  There was a significant reduction of agitation only in residents of those units in which staff received training and this effect was maintained six-months later.

Philippe Landreville, Louise Dicaire, René Verreault, Louise Lévesque, Vital Bouchard

Lire l'article Recherches
Approfondissement du lien entre les enjeux conjugaux et la sévérité des symptômes alimentaires Deepening the understanding of the relationships between couple issues and the severity of the eating symptoms in a clinical sample

Cette étude vise à examiner le rôle modérateur de la nature du diagnostic (anorexie versus boulimie) et de la présence d’un trouble de la personnalité sur le lien entre les enjeux conjugaux (statut conjugal et qualité de la relation) et la sévérité des symptômes alimentaires chez des personnes souffrant d’un trouble des conduites alimentaires (TCA). Entre 2000 et 2006, 223 femmes souffrant d’un TCA ont complété, lors de leur évaluation initiale au Centre hospitalier de l’Université Laval, un questionnaire d’informations générales incluant certaines questions sur le couple, le Eating Attitudes Test (EAT-26) et le Eating Disorder Inventory-2 (EDI-2). Les résultats démontrent qu’une faible proportion des participantes souffrant d’un TCA rapportent vivre en couple (14.4%). De plus, certains symptômes alimentaires sont plus sévères chez les patientes qui ne vivent pas en couple ou encore celles qui rapportent plus r.js" type="text/javascript"> d’insatisfaction conjugale. Finalement, la relation entre les enjeux conjugaux et la sévérité des symptômes varie selon la présence d’un trouble de la personnalité. L’ensemble de ces résultats vient supporter l’importance de tenir compte de la relation conjugale dans la compréhension clinique et le traitement de la problématique alimentaire.

 

The present study examines, among a sample of women suffering of an eating disorders (ED), whether the nature of the eating diagnosis (anorexia nervosa versus boulimia) and the presence of an Axis II comorbidity could play a moderational role in the relationship between couple issues (couple status and quality of the relationship) and eating symptoms. Between 2000 and 2006, 223 women suffering of an ED have completed, during their initial clinical assessment at the Centre Hospitalier de l’Université Laval, a general information questionnaire including questions regarding couple issues, the Eating Attitudes Test (EAT-26) and the Eating Disorder Inventory-2 (EDI-2). Results have first shown that a small proportion of the ED patients reported being in a couple relationship (14.4%). Furthermore, women that are not involved in a couple relationship or those who report being dissatisfied with their union present more severe eating symptoms. Moreover, the presence of an Axis II comorbidity moderates the association between couple status and the severity of the eating symptoms. All theses results support the importance of taking into account the couple relationship in our clinical conceptualisation and treatment of the ED patients, since it is clearly related to women eating symptoms.

 

Mireille Côte, Catherine Begin, Annie Aimé, Carole Ratté

Lire l'article
Recension de livre

Jean-Luc Lambert

Lire l'article
Journée Scientifique de l'AEMTC - Novembre 2010 : Les addictions : internet, alcool, jeu - Résumés des posters

Lire l'article

2011 - Volume XVI - Juin - N°2


Editorial
Présentation du numéro spécial sur les dépendances

Sylvie Blairy

Lire l'article Recherches
Les facteurs et les troubles psychologiques liés à la consommation de cannabis à l’adolescence : de l’initiation à l’arrêt From the initiation to the stop : The factors and psychological disorders associated to cannabis use in adolescence

Cet article passe en revue la consommation de cannabis à l’adolescence de l’initiation à l’arrêt, pour mettre en perspective les principaux facteurs et conséquences de l’usage du cannabis. L’expérimentation du cannabis est, de nos jours, commune à l’adolescence. Les facteurs de risques, les croyances et les représentations de cet usage et de son initiation sont nombreux et d’ordres différents. Ils sont indispensables à la compréhension de l’usage du cannabis à l’adolescence. Les troubles liés à la consommation de cannabis comme l’abus, la dépendance, le syndrome de sevrage sont connus mais sous estimés ou déniés, alors qu’ils en sont les conséquences principales, et qu’ils en sont aussi les facteurs aggravant. Des difficultés scolaires, les troubles anxieux et dépressifs, la personnalité limite, les comportements suicidaires et délinquants sont observés à l’adolescence en lien avec la consommation de cannabis. Enfin, les études sur les arrêts spontanés ou par traitements apportent des informations indispensables. Une vision globale des aspects psychologiques et sociaux de l’usage du cannabis à l’adolescence est nécessaire tant pour la prise en charge thérapeutique que pour la mise en place d’action de prévention.

The present study reviews adolescent cannabis use from initiation to cessation in order to evaluate the main risk factors and consequences of cannabis consumption. Among risk factors, beliefs and cognitions linked to cannabis use are playing an important role. Abuse, dependence, and withdrawal syndrome are known but underestimated or often denied consequences of cannabis use. Many links have been reported between cannabis use and scholar difficulties, anxious and depressive disorders and suicidal behaviors among adolescents. To evaluate the psychological and social aspects of cannabis consumption is necessary for planning treatment and prevention programs.

Emeline Chauchard, Henri Chabrol

Lire l'article Recherches
Jeux de hasard et d'argent : compréhension, prévention et traitement Gambling : understanding, preventing and treatement issues

Cet article présente un survol des principales connaissances à l’égard des jeux de hasard et d’argent. Après quelques remarques préliminaires, les auteurs abordent la définition des jeux de hasard et adressent le paradoxe de la principale motivation au jeu, gagner de l’argent, en dépit de l’espérance de gain négative intrinsèque à l’activité elle-même. En effet, si la principale motivation pour s’adonner à ces jeux est la possibilité de gagner de l’argent, leur structure présente toujours un désavantage pour le joueur, ce qui est appelé une espérance négative de gain. Alors, pourquoi tant de gens s’y adonnent ? Une des principales raisons gravite autour du défi que ces jeux offrent au joueur, soit de tenter de prédire l’issue d’une activité qui est en soi imprédictible. Par la suite, les auteurs définissent le jeu pathologique et aborde la pratique générale et excessive de cette activité.  Suivent une discussion de la prévention du jeu excessif et une présentation de quelques études empiriques menées au cours des dernières années. Par la suite, ce texte aborde le traitement des joueurs pathologiques, son efficacité et les principales composantes de cette intervention. Enfin, la question controversée du but du traitement, abstinence ou jeu contrôlé, fait l’objet d’une discussion alimentée par des données empiriques. Quelques suggestions de pistes de recherche terminent ce texte.

This paper presents the main findings of the psychology of gambling. After some preliminary remarks, the authors define the construct of gambling and address the paradox of gambling which can be formulated as why so many individuals gamble despite the negative rate of return in all these games ?  One of the main reasons is that gamblers try to predict the outcomes of these games despite the fact that the outcome is based on the principle of randomness. Then, pathological gambling is defined and the main components are discussed. Prevention programs of excessive gambling were implemented in some jurisdictions and their efficacy is presented. Finally, the treatments of pathological gamblers are delineated in terms of their main component and objectives (abstinence or controlled gambling). The last paragraphs suggest some directions for future researches.

 

Robert Ladouceur, Isabelle Giroux, Christian Jacques, Julie Dufour

Lire l'article Recherches
Effets cognitifs de la consommation chronique d’alcool : Vers une approche duale de l’alcoolodépendance Cognitive effects of chronic alcohol consumption : towards a dual approach of alcohol dependence

Le présent article de synthèse décrit et discute les différentes altérations cognitives qui résultent de la consommation chronique d’alcool. Certaines de ces altérations cognitives participent directement au développement et au maintien d’une dépendance à l’alcool. Il s’agit d’effets cognitifs subtils liés au traitement de l’information et des stimuli associés à l’alcool, parmi lesquels on trouve les biais attentionnels et d’approche. L’abus d’alcool à long terme produit aussi des déficits cognitifs persistants dans les grandes fonctions cognitives, principalement la mémoire, les fonctions exécutives et les cognitions sociales.  Enfin, les personnes qui consomment de l’alcool de manière chronique et sévère risquent de développer différents tableaux neurologiques clairement définis, tels le syndrome de Wernicke-Korsakoff, la démence alcoolique ou l’encéphalopathie hépatique. Récemment, ces différents effets cognitifs ont été intégrés dans un modèle explicatif du développement de l’alcoolodépendance. Ce modèle dit du « double système » explique comment la consommation d’alcool provoque une sensibilisation du système appétitif parallèlement à un affaiblissement croissant du système exécutif de régulation. Ce modèle explicatif recommande naturellement une approche thérapeutique visant à agir simultanément sur ces deux sous-systèmes.

 

The present review describes and discusses the cognitive alterations resulting from the chronic consumption of alcohol. Some of these alterations are directly involved in the development and persistence of alcohol dependence. Such subtle cognitive effects are related to the processing of information and stimuli associated with alcohol and include the attentional and approach biases. Long term alcohol abuse also produces persisting cognitive defects in the major cognitive functions, especially the memory, the executive system and the social cognitions. Finally, the chronic and severe consumption of alcohol sometimes leads to well defined neurological syndromes, such as the Wernicke-Korsakoff syndrome, the alcohol dementia, and the liver encephalopathy. Recently, these various cognitive effects have been included in an explanatory model of alcohol dependence. This model, called the dual process model, explains how alcohol consumption induces a sensitization of the appetitive system, together with a progressive weakening of the regulatory executive system. This model logically recommends a therapeutic approach with a simultaneous action on both subsystems.

 

Fanny Kreusch, Etienne Quertemont

Lire l'article Recherches
Le rôle des attentes envers les effets de l’alcool : de la théorie à la pratique The role of alcohol expectancies : from theory to practice

Des recherches effectuées lors des vingt dernières années soutiennent le rôle important des attentes envers les effets de l'alcool en tant que médiateur entre un certain nombre de facteurs de risque et la consommation, l'abus et la dépendance à cette substance. L’objectif de cet article est de proposer une définition du concept des attentes envers l’alcool ainsi que de présenter l’état actuel des connaissances empiriques sur le sujet. Enfin, les implications cliniques de celles-ci ainsi que les programmes de prévention et de prise en charge qui s’en inspirent sont présentés.

 

Research conducted in the last two decades supports the important role of alcohol expectancies as a mediator between a number of risk factors and alcohol consumption, abuse, and addiction. The objective of the present paper is to review the definition of alcohol expectancies and to present the current state of empirical knowledge on the subject. Finally, the paper reviews the clinical implications of alcohol expectancy research in terms of prevention and intervention efforts.

 

Karen Carvalho de Castro, Mathilde M. Husky, Joël Swendsen

Lire l'article Recherches
L’empathie cognitive et émotionnelle chez les patients alcoolo-dépendants (ADs) : une revue de la littérature Cognitive and emotional empathy in alcohol-dependent patients (ADs) : a review of the literature

L’objectif de cet article est de réaliser un état des lieux de la littérature scientifique sur les questions d’empathie chez les patients alcoolo-dépendants (ADs). Nous allons tout d’abord expliquer ce que recouvre le terme « empathie » et la distinction faite entre l’empathie cognitive et l’empathie émotionnelle. Nous décrirons ensuite les différentes études qui se sont intéressées aux capacités d’empathie chez les patients ADs. Celles-ci concernent majoritairement un aspect précis de l’empathie cognitive : la capacité à inférer un état émotionnel sur la base des expressions faciales émotionnelles (EFEs). Les autres domaines de l’empathie cognitive –le décodage de la prosodie affective et d’indices non-verbaux de nature multimodale et l’attribution d’intentions et de croyances– et l’empathie émotionnelle ont été largement sous-investigués jusqu’à présent dans l’alcoolo-dépendance. Dans cette revue de la littérature, nous aborderons les répercussions que les problèmes d’empathie peuvent avoir sur les relations interpersonnelles. Nous identifierons les domaines qui restent encore à investiguer en ce qui concerne l’empathie chez les patients ADs, ce qui inclue notamment la remédiation des déficits.

 

The purpose of this article is to assert the current state of the scientific literature on the issues regarding empathy in alcohol-dependents patients (ADs). We will first explain what the term « empathy » covers and the distinction made between cognitive and emotional empathy. We will describe then the different studies that got interested in the capacities for empathy in ADs patients. These studies concern predominantly one precise aspect of cognitive empathy: the capacity to infer an emotional state on the basis of emotional facial expressions (EFEs). Up to now, the other domain of cognitive empathy –the decoding of affective prosody and of nonverbal mulimodal stimuli and the attribution of intentions and beliefs– and emotional empathy are under-investigated in alcohol-dependence. In this review of the literature, we will identify the consequences that empathy problems could have on interpersonal relationships as well as the domains that still have to be to investigate regarding empathy in ADs patients, and notably the remediation of these deficits.

 

Sylvie Blairy, Marie Dethier, Laetitia Douws

Lire l'article
Du travail hospitalier à l'intervention à domicile : quelle place pour les TCC ?

Lire l'article Recensions de livres
Les ravages des faux souvenirs ou la mémoire manipulée La thérapie d'acceptation et d'engagement

Jacques van Rillaer

Lire l'article

2011 - Volume XVI - Septembre - N°3


Editorial
Editorial

Sylvie Blairy

Lire l'article Recherches
La supervision clinique dans la formation à la pratique psychothérapeutique Clinical supervision in psychotherapy training

La supervision fait partie des activités formatrices le plus souvent pratiquées par les psychologues psychothérapeutes, quel que soit leur niveau d’expertise. Cet article entend offrir un éclairage sur cette activité encore trop peu élaborée dans la littérature. Après une brève définition, l’article expose les modèles actuels de supervision ainsi que ses divers formats possibles qui participent au développement des compétences personnelles et professionnelles du thérapeute. L’importance de considérer les caractérist iques individuelles du superviseur et du supervisé ainsi que la qualité de leur relation collaborative sera mise à l’av ant plan.

 

The supervision belongs to the formative activities most often practised by the psychologists psychotherapists, whatever their level of expertise. This article intends to offer insight into this activity still too little developed in the literature. After a brief definition, the article examines the current models of supervision as its various possible formats which take part in the development of personal and professional competences of the psychotherapist. The importance to consider the individual characteristics of the supervisor and of supervisee as well as the quality of their collaborative relationship will be put forward.

 

Lucy Clauw, Sandrine Deplus, Pierre Philippot

Lire l'article Recherches
Commentaires à l'article de Clauw, Deplus et Philippot - Partim 1

Lucio Bizzini, Mark Freeston

Lire l'article Recherches
Comment développer les compétences cliniques du psychothérapeute par la supervision ? How can supervision improve the clinical skills of psychotherapists ?

La première partie de l’article expose des méthodes spécifiques de développement des compétences du supervisé, en accordant une importance particulière à l’accord entre supervisé et superviseur sur les objectifs de la supervision et à l’évaluation de l’atteinte de ces objectifs. Un outil original est proposé dans cette intention : la liste de compétences cliniques. La deuxième partie de l’article se centre sur le développement des compétences du superviseur lui-même.

 

The first part of the article presents specific methods to support the development of supervisee’s competences. We insist on the agreement between supervisee and supervisor on the objectives of the supervision, and on the assessment of the achievement of these objectives. An original tool is proposed in this intention: the list of clinical competences. In the second part of the article, the question of the development of supervisor’s competences is discussed.

 

Lucy Clauw, Sandrine Deplus, Pierre Philippot

Lire l'article Recherches
La place de la supervision en thérapie comportementale et cognitive en Europe The supervision in cognitive behavior therapy training in Europe

La formation en psychothérapie comportementale et cognitive en Europe suit des exigences variées selon les pays, malgré les standards communs de formation dans ce domaine émis par l’EABCT. En général les pays qui ont une réglementation légale de la psychothérapie ont des critères de reconnaissance plus sévères que ceux de l’EABCT, alors que les autres tendent à s’aligner sur les règles de l’Association.

Dans les programmes de formation, le rôle de la supervision varie également d’un pays à l’autre. Ces variations touchent aussi bien la quantité de supervisions demandées, ses modalités d’application, que les critères de reconnaissance des superviseurs. L’EABCT a récemment publié des recommandations pour la reconnaissance des superviseurs, pour garantir que les superviseurs soient spécifiquement formés à cette activité. Ces critères sont plus sévères que ceux de la plupart des associations de TCC ou des règlementations nationales du titre de psychothérapeute, ce qui peut poser des problèmes d’implémentation, même dans les pays qui disposent d’une législation en matière de psychothérapie.

Nous assistons à une tendance allant vers une professionnalisation plus grande de l’activité de supervision. Cette professionnalisation, pour autant qu’elle soit scientifiquement fondée, mérite sans doute d’être défendue. Il s’agira cependant d’être attentif au fait qu’un excès de règlements ne bloque pas les possibilités de formation et par conséquence la diffusion des TCC, notamment dans les régions où elles sont encore peu implantées.

 

The training in cognitive behaviour therapy can be very different from one european country to another, even if the European Association for cognitive and behavioural therapies (EABCT) have agreed upon common training standards. Countries where there exists a legal legislation for the practice and training in psychotherapy have in general more severe training requirements than the ones specified by EABCT, whereas countries whitout any legislation tend to follow the EABCT standards.

In the training curricula, the role of supervision can also vary according to the country where it takes place. These differences concern the quantity of needed supervision, its details of implementation and the conditions placed on to accredit the supervisors. EABCT recently pusblished some recommandations for the accreditation of supervisors, with the aim to ensure that they are specifically trained for this activity. These requirements are more severe than those usually adopted by the CBT associations or by the national regulations of the professional title of psychotherapist. This can be a problem for the implementation of training and supervision, even in countries which have a specific legislation in psychotherapy.

We are witnessing a tendency towards the professionalization of the supervision activities. If empirically founded, this professionalization should be promoted. However we may consider that an excessive amount of rules could impede the implementation of training curricula and consequently the dissemination of these therapies, particularly in regions where CBT is not so much implemented yet.

 

Valentino Pomini, Sylvie Blairy, Céline Douilliez, Michel Ylieff

Lire l'article

2011 - Volume XVI - Décembre - N°4


Editorial
EDITORIAL

Sylvie Blairy

Lire l'article Études de cas
Thérapie cognitivo-comportementale en groupe pour les troubles non spécifiés du comportement alimentaire : étude de cas Group cognitive behavior therapy for eating disorders : a case study

Les troubles non spécifiés du comportement alimentaire avec obésité sont encore relativement peu connus du grand public ou des professionnels de la santé. Par rapport à l’anorexie ou à la boulimie, ces troubles ont moins fait l’objet de recherches fondamentales ou d’études portant sur l’efficacité de programmes de traitement. Les patients souffrant de tels troubles sont souvent critiqués par leur entourage. Ils se voient aussi régulièrement imposer, même par des professionnels, des régimes censés les aider à perdre du poids mais qui, en réalité, aggravent en général leurs difficultés.

Cet article présente une thérapie cognitive et comportementale de groupe ciblée sur les troubles non spécifiés du comportement alimentaire avec obésité. Le programme comprend 19 séances : 16 séances hebdomadaires, suivies de 3 séances de rappel proposées à 2, 4 et enfin 6 mois après la 16ème séance. Psycho-éducation, auto-observation, gestion des comportements alimentaires problématiques, technique de résolution de problèmes et d’affirmation de soi, relaxation et prévention de la rechute composent le menu de ce programme.

Nous présentons une étude de cas individuel d’une patiente souffrant d’obésité et de troubles non spécifiés du comportement alimentaire pour illustrer le déroulement général de la thérapie et son application particulière. Les résultats du traitement pour cette patiente sont décrits plus en détails, permettant une réflexion sur les ingrédients thérapeutiques actifs dans ce programme et la limite également de sa portée.

Eating disorders not otherwise specified (EDNOS) are still quite unknown by the general public as well as by health professionals. Compared to anorexia or bulimia, these disorders have received little attention in fundamental research or through efficacy studies of treatment programs. Patients who have these eating disorders are often criticized by their family and friends. Diets which are supposed to help them loose weight, but which in fact aggravate the problem, are imposed even by health professionals.

This article presents a cognitive behavior group therapy for EDNOS in obesity. The program includes 19 sessions : 16 weekly sessions, followed by 3 follow-up sessions at 2, 4 and 6 months after the 16th session. Psycho-education, self observation, handling problematic eating behaviors, problem-solving, relaxation techniques and relapse prevention are part of the program.

We present an individual case report of a patient with EDNOS and obesity to show the general therapy sequence ant its particular application to Eating Disorders. The results of this patient’s treatment are described, allowing the assessment of the therapeutical elements as well as their limitations. 

Jennifer Szymanski, Vittorio Giusti

Lire l'article Recherches
A propos de la supervision clinique dans la formation à la psychothérapie cognitive et comportementale : Quelques réflexions et commentaires About clinical supervision in cognitive behavior therapy : Some reflections and comments

L’auteur commente deux articles de Clauw et al. (2011a, 2011b) sur la supervision en TCC, en soulignant qu’un des intérêts majeurs de la formation basée sur l’évidence est de légitimer à l’avenir de façon scientifique le rôle d’activités comme la supervision ou l’expérience personnelle en psychothérapie. Les approches transdiagnostiques et transthéoriques en psychothérapie vont conduire à de nouveaux cursus de formation qui ne seront plus liés à une école particulière, mais basés sur la connaissance scientifique du fonctionnement humain, de la psychopathologie et de son traitement psychologique.

La supervision empiriquement fondée doit explorer de nouvelles manières de mesurer son impact sur la compétence des thérapeutes en formation et sur l’efficacité des traitements conduits auprès des patients. Les instruments mesurant l’adhésion au modèle TCC sont insuffisants. Des listes plus générales de compétences cliniques apparaissent comme des alternatives intéressantes, mais il n’existe pas aujourd’hui de consensus au sujet de leurs contenus.

L’auteur s’arrête enfin sur l’importance de maintenir la mission évaluative et contrôlante de la supervision, même si elle peut créer quelque malaise entre supervisé et superviseur. La tendance à la professionnalisation de l’activité de supervision nous conduit à la nécessité de penser une intégration intelligente de ses fonctions pédagogiques et évaluatives. Nous ne devons cependant pas oublier que cette tendance à la professionnalisation ne doit pas être le simple reflet du mouvement économique vers la qualité totale, mais trouver son fondement sur des lacunes objectivement observables dans les cursus de formation actuels.

The author comments two articles of Clauw et al. (2011a, 2011b) about supervision in CBT training, by stressing that one major interest among others of empirically supported training will be to scientifically legitimate in the future activities such as supervision and personal experience in psychotherapy. Transdiagnostic and transtheoretical approaches in psychotherapy will open new curricula in psychotherapy training, which will no more be related to a specific school of psychotherapy but based on scientific knowledge about human functioning, psychopathology, and its psychological treatment.

Evidence based supervision needs to explore new ways of measuring its impact on the trainee’s competences and on the efficacy of the patients’ treatments. Adherence to CBT model instruments are insufficient to evaluate the trainees’ competencies. Lists of clinical competencies are valuable alternatives, but today there is no reel consensus about their contents.

The author considers finally the importance of maintaining the evaluative and controlling mission of the supervision, although it can create some unease between supervisor and supervisee. The tendency to professionalize the supervision activity leads to the necessity of thinking about an intelligent integration of its pedagogic and evaluative functions. We however should not forget that this trend has not to be a simple expression of the economical movement towards the total quality management, but should find his foundations in objectively proven gaps observed in current curricula.

Valentino Pomini

Lire l'article Recherches
Commentaires à l'article de Clauw, Deplus et Philippot - Partim 2

Lucio Bizzini, Mark Freeston

Lire l'article Littérature anglophone
Interpersonal psychotherapy : an overview Psychothérapie interpersonnelle : une vue d'ensemble

Interpersonal Psychotherapy (IPT) is an approach to psychotherapy that was developed in North America for the treatment of depression. It began in the 1960s and 1970s as a pragmatic summary of what expert therapists who worked with depressed clients reported to be successful and unsuccessful in their experience of working with this disorder. The approach was summarised and presented with a manual for treatment in the book published by Klerman et al. (1984). In the current paper, the background to the approach is described along with the main characteristics of the therapy. Brief comments are also made on the issues of the evidence base, recent adaptations of the therapy for other disorders, and on the requirements and opportunities for training in the approach.

La psychothérapie interpersonnelle (Interpersonal Psychotherapy (IPT), en anglais) est une approche psychothérapeutique qui s’est développée en Amérique du Nord pour le traitement de la dépression. Son développement a commencé dans les années 60 et 70, sur base d\"un relevé pragmatique des expériences de succès ou non, avec des patients dépressifs, de thérapeutes expérimentés dans le suivi de la dépression. L’approche a été résumée et présentée dans un manuel de traitement publié par Klerman et al., (1984). Dans cet article, l’auteur décrit l’historique de l’approche ainsi que les caractéristiques principales de la thérapie. Il fait également quelques brefs commentaires sur les questions de l’efficacité basée sur des preuves, sur les récentes adaptations de la thérapie à d’autres troubles, ainsi que sur la nécessité de se former à l’approche et sur les possibilités existantes de formation. 

Mick J. Power

Lire l'article Recension de livre
Emotion et psychothérapie

François Nef

Lire l'article

2010 - Volume XV - Décembre - N°4


Editorial
Lettre Editoriale

Sylvie Blairy, Céline Douilliez, Valentino Pomini, Michel Ylieff

Lire l'article Recherches
L'inconfort spatio-moteur : un marqueur des dysfonctions vestibulaires chez les sujets avec un trouble panique A marker of vestibular dysfunction in panic disorder subjects : the space and motion discomfort

L'inconfort spatio-moteur (ISM) est défini en fonction de plusieurs symptômes physiques et psychologiques ressentis lors de situations où les informations visuelles ou kinesthésiques sont inadéquates pour favoriser une bonne orientation dans l'espace. L'ISM pourrait permettre d'identifier les individus aux prises avec un trouble panique avec ou sans agoraphobie (TP/A) susceptibles de présenter une dysfonction vestibulaire (DV). Les sujets cliniques (N = 141) sont comparés aux sujets contrôles (N = 172) quant à leur niveau d'ISM. Les résultats indiquent que le niveau d'ISM des sujets cliniques est supérieur à celui des sujets contrôles. Les données n'établissent toutefois pas de rapprochement entre l'ISM et la composante agoraphobique du trouble. L'ISM pourrait constituer un facteur de vulnérabilité à la rechute d'un TP/A en rémission.

Space and motion discomfort (SMD) is a construct that refers to the physical and psychological symptoms that are felt when visual or kinaesthetic informations are inadequate to be correctly oriented in space. SMD has shown potential for identifying individuals with panic disorder with our without agoraphobia (PD/A) that could also suffer from a vestibular dysfunction (VD). Additional analyses are run to compare SMD level of the different sub-groups in clinical patients. Clinical subjects (N = 141) are compared to control subjects (N = 172 ) on their SMD level. Results indicate that clinical subjects show superior SMD levels than control. No association is found between high SMD levels and agoraphobia. SMD could constitute a vulnerability factor for relapse in PD/A individuals that are in remission.

Line Vaillancourt, Claude Bélanger, Marie-Pier Léger-Bélanger, Rolf G. Jacob, Micheline Lapalme

Lire l'article Recherches
La dépression chez les adolescents : une recension des programmes de prévention et d'intervention Depression in adolescents : a review of prevention programs and intervention

L'importante hausse de la prévalence de la dépression à partir de l'âge de 15 ans a engendré un intérêt grandissant au cours des dix dernières années envers l'évaluation des programmes destinés aux adolescents présentant un trouble ou un syndrome dépressif. L'objectif de cette recension des écrits est de déterminer l'efficacité de ces programmes sur la diminution des symptômes dépressifs des facteurs associés chez les adolescents, de mesurer la taille d'effet de chaque programme sur les symptômes dépressifs, de vérifier si la fidélité de l'implantation des programmes a été documentée et de nuancer les effets en fonction de la fidélité de l'implantation. Les résultats de la recension révèlent que les programmes permettent de réduire significativement les symptômes dépressifs, avec une taille d'effet moyenne (d = 0,38). De plus, les auteurs semblent se préoccuper d'évaluer la fidélité de l'implantation, mais n'en tiennent que rarement compte dans l'analyse empirique de l'efficacité du programme.

The marked increase of the prevalence of depression beginning at 15 of age has been linked with a growing preoccupation for the assessment of programs for youngsters presenting a depressive disorder or a subclinical level of depression in last ten years. The purpose of the present review is to determine the efficacy of these programs on depression and its correlated factors for these youth, to estimate the effect size of each program on depressive symptoms, to verify if the fidelity of implementation was documented and to interpret the program effects in light of the fidelity of implementation. The results of the review revealed that programs produced a significant reduction of depressive symptoms, with a medium effect size (d = 0.38). Moreover, authors seem to evaluate some aspects of the fidelity of implementation but rarely take into account this information in their analysis.

Martine Poirier, Diane Marcotte, Jacques Joly

Lire l'article Communication brève
Trouble panique et adrénoleucodystrophie liée au chromosome X X-linked adrenoleukodystrophy and panic disorder : a case report

Nous détaillons le cas clinique d'une femme de 37 ans, qui présente un trouble panique avec agoraphobie sévère et résistant à de multiples traitements depuis ses 27 ans. A partir de ses 33 ans apparaîtront des symptômes neurologiques clairs qui amèneront à poser le diagnostic d'adrénoleucodystrophie liée au chromosome X. Il s'agit d'une affection neurologique rare d'origine génétique, conduisant à un phénotype sévère chez l'homme et plus bénin chez la femme. Les atteintes peuvent être surrénaliennes, neurologiques centrales ou périphériques.
Le trouble panique sera amélioré après le diagnostic de la maladie neurologique. Cec est compréhensible par le travail de réattribution des symptômes anxieux et neurologiques que la patiente ressentait.
Ce cas illustre la nécessaire vigilance que nous devons avoir face aux troubles organiques dont nos patients peuvent souffrir. Il ajoute également un élément dans le débat concernant l'élément efficace dans les prises en charge cognitivo comportementale du trouble panique, en montrant l'importance des mécanismes d'attribution des symptômes.

 

The case of a woman, aged 37, suffering from a panic disorder since ten years is exposed. After six years, she had some neurological complains and the diagnosis of x-linked adrenoleukodystrophy was done. The panic disorder, which showed no improvement despite various treatments for many years, significantly improved after the diagnosis of adrenoleukodystrophy was discovered. This can be explained by a causal reattribution of symptoms, and underline the importance of these phenomena in the cognitive therapy of panic attacks.

 

N. Loréa, Rodolphe Van Wijnendaele

Lire l'article

2010 - Volume XV - Septembre - N°3


Recherches
Alcoolisme et attribution d'intentions interpersonnelles sur base d'expressions faciales émotionnelles : étude pilote Alcoholism and attribution of interpersonal intentions on the basis of emotional facial expressions : a pilot study

Les habiletés à comprendre les états émotionnels d'autrui permettent de développer des relations interpersonnelles harmonieuses. Or, les personnes alcoolo-dépendantes (AD) commettent des erreurs d'interprétation dans la reconnaissance des expressions faciales émotionnelles (EFE). Les EFE véhiculent de l'information non seulement sur l'état émotionnel mais aussi sur les intentions interpersonnelles. L'objectif de cette étude était de tester si les AD se différencient des sujets sains dans l'attribution d'intentions interpersonnelles de dominance et d'affiliation sur base de l'observation de l'EFE. La dominance a pour objectif de contrôler l'environnement et l'affiliation de maintenir la relation avec l'objet. Vingt patients AD et 20 sujets sains ont attribué des intentions de dominance et d'affiliation à 12 photographies d'individus exprimant de la joie, de la colère ou de la tristesse. Les résultats ont révélé que les AD se différencient des sujets sains dans l'attribution de l'intention interpersonnelle de dominance mais pas dans celle d'affiliation. Les AD commettent des erreurs de reconnaissance des émotions exprimées. Cette étude suggère qu'ils tendent également à anticiper de manière biaisée, en comparaison aux sujets sains, les intentions interpersonnelles.

The ability to understand the emotional states of others is necessary in order to develop high quality interpersonal relationships. Alcohol-dependents (AD) display interpretative errors when decoding emotional facial expressions (EFE). EFE communicate information not only regarding emotional states but also regarding interpersonal intentions. The purpose of the present study was to investigate whether, exposed to EFE, AD differ from healthy individuals in attributions of interpersonal intentions of dominance and affiliation. The purpose of dominance is to control the environment and the purpose of affiliation is to maintain the relationship with the object. In the present study, twenty AD and 20 healthy subjects attributed intentions of dominance and affiliation to 12 faces portraying joy, anger or sadness. Results revealed that AD differ from healthy individual in attribution of dominance but not of affiliation. AD make mistakes when decoding expressed emotions. The present study suggests that, compared to healthy subjects, they also tend to anticipate, in a biased way, interpersonal intentions.

Marie Dethier, Alessia Volkova, Aurore Neumann, Sylvie Blairy

Lire l'article Recherches
Étude préliminaire de la version abrégée du questionnaire sur les souvenirs d’enfance version abrégée (s-EMBU) Preliminary study of the short(s)-EMBU (Swedish acronym for Egna Minnen Betraffande Uppfostran [My memories of upbringing])

 

La version courte du questionnaire sur les souvenirs d’enfance (s-EMBU) concerne les souvenirs de l’attitude parentale durant l’enfance. Il comprend 22 items, classés en trois dimensions (chaleur émotionnelle, rejet et surprotection) que le sujet remplit d’abord pour la mère puis pour le père.

Dans une première étude, nous avons testé les trois dimensions à l’aide d’analyses factorielles de confirmation. Ces analyses sont en faveur des trois dimensions pour l’échelle maternelle comme pour l’échelle paternelle. Les coefficients de cohérence interne sont tous supérieurs à 0,70 quelle que soit l’échelle considérée.

Dans une seconde étude, nous avons comparé trois sites universitaires et étudié la validité avec les dimensions de la personnalité, l’estime de soi et un inventaire des peurs. Il n’existe pas de différence quel que soit le site universitaire ni en fonction du genre ou de l’âge. De plus, chacune des trois dimensions du questionnaire présente des liens spécifiques avec les dimensions de la personnalité et un inventaire des peurs.

 

 

The short version of the questionnaire on the memories of childhood (short-EMBU) relates to the perceived parental rearing practices during childhood. It consists of 22 items, divided in three subscales (emotional warmth, rejection and overprotection) that the subject completes, first about his/her perception of the mother’s parenting practices and then, of the father’s ones. In the first study, we tested the three subscales using confirmatory factor analyses. These analyses sustain the three subscales for the maternal parenting scale and for the paternal parenting scale. The internal consistency coefficients are all higher than .70 whatever the scale considered. In the second study, we compared three university sites and studied the validity with the dimensions of personality, self-esteem and an inventory of fears. There are no differences neither for the university site nor the kind or the age. Moreover, each of the three subscales of the questionnaire presents specific links with the dimensions of the personality and an inventory of fears.

 

Martine Bouvard, J. Aulard, L. Longuepée, Bernadette Rogé, M. Hautekeete

Lire l'article Études de cas
L’apport de l’analyse des plans à la pratique psychothérapeutique : études de cas Usefulness of plan analysis in psychotherapeutic practice : case studies

La formulation de cas est au centre de toute démarche psychothérapeutique. L'Analyse des Plans est une méthode systématique développée par Grawe et Caspar. Appelée également analyse verticale du comportement, elle complète dans l'approche cognitivo-comportementale les analyses fonctionnelles classiquement employées. Elle focalise la démarche d'analyse sur les motifs, intentions et buts poursuivis par la personne à travers ses comportements. L'analyse des Plans apporte une précision clinique importante aux résultats des analyses fonctionnelles habituelles ; elle permet de réfléchir sur les modalités relationnelles optimales pour assurer la meilleure efficacité possible des interventions thérapeutiques choisies, en fonction des caractéristiques individuelles et interpersonnelles du patient. De ce fait, l'analyse des Plans peut être considérée comme une méthode de choix auprès de patients présentant des patterns interpersonnels dysfonctionnels chroniques qui peuvent entraver le bon déroulement de la psychothérapie. Cette approche est illustrée par l'étude de trois cas, où les auteurs montrent en quoi elle peut aider les thérapeutes à optimiser la relation thérapeutique pour aider leurs patients à dépasser les problématiques dont ils souffrent.

Case formulation is a core element of psychotherapy. Plan Analysis is a systematic method developed by Grawe and Caspar which has also been called "Vertical Analysis of Behavior" and complements the traditional functional analyses in Cognitive-Behavior Therapy. Plan Analysis takes into account motives, intentions and goals of the patient, as they are apparent in - or may be inferred from - behaviour; it is characterized by a high clinical precision and enables to reflect on optimal relationship modalities yielding the best possible outcome, as a function of the patient's individual and interpersonal features. Therefore, Plan Analysis is highly useful in cases with chronic dysfunctional interpersonal patterns which may hinder positive change. This approach is illustrated by means of three case studies which show how the therapist may optimize the therapeutic relationship, in order to achieve change.

Ueli Kramer, Martina Belz, Valentino Pomini, Christian Follack, Franz Caspar

Lire l'article

2010 - Volume XV - Juin - N°2


Pédagogie et enseignement
Les facteurs explicatifs de la sensibilité à l’anxiété chez l’enfant : revue de la littérature The explanatory factors of anxiety sensitivity in child : literature review

La sensibilité à l'anxiété (AS) est la peur des sensations corporelles liées à l'anxiété, qui proviendrait de croyances que ces sensations ont des conséquences somatiques, psychologiques ou sociales néfastes. L'AS a été considérée comme un facteur de risque dans le développement et le maintien des troubles anxieux. Il est donc pertinent de s'y intéresser afin d'apporter une action préventive aux troubles anxieux. Cet article porte sur une synthèse des informations existantes concernant l'étiologie de la sensibilité à l'anxiété chez l'enfant afin d'en dégager les modèles explicatifs. Plusieurs facteurs semblent intervenir : le facteur biologique, interpersonnel et environnemental. Les résultats montrent que les diverses études ont étudié ces facteurs de manière isolée et qu'ils n'expliquent qu'une partie de la variance de l'AS développée par l'enfant. Afin d'améliorer la compréhension du développement de l'AS, un modèle intégré comprenant plusieurs variables - sexe de l'enfant, sexe des parents, sources d'apprentissage, états émotionnels et relationnels des parents - pourrait être envisagé dans des études ultérieures.

Anxiety sensitivity (AS) is the fear of anxiety-related sensations, arising from beliefs that the sensations have harmful physical, psychological or social consequences. AS is considered as a risk factor for the development and preservation of anxiety disorders. It is thus important to understand the development of AS to have a preventive act of anxiety disorders. This article is a synthesis of studies that have investigated the etiology of child AS, to extract explanatory models. Some factors are playing a role in the development of AS: biologic, interpersonal and environmental factors. Results indicated that studies have investigated those factors alone, and those factors accounted a part of incremental variance in child AS. To improve the understanding of development of AS, a integrate model with some factors - sex of children, sex of parents, sources of learning, emotional and relational state of parents- may be investigate in future studies.

Céline Stassart, Anne-Marie Etienne

Lire l'article Recension de livre
Les psychanalyses. Des mythologies du XXème siècle

François Nef

Lire l'article

2010 - Volume XV - Mars - N°1


Lettre à l'Editeur
Optimiser les interventions comportementales et cognitives avec les innovations de la troisième vague Enhancing cognitive and behavioural therapies with third wave innovations

Il y a actuellement un débat dans la communauté scientifique quant à l'existence d'une troisième vague distincte des deux premières en thérapie comportementale et cognitive. Paradigme nouveau ou suite logique à la tradition comportementale, les approches de la troisième vague pourraient offrir une contribution importante dans le domaine. Cet article décrit comment ces approches peuvent être complémentaires par rapport à la thérapie comportementale et cognitive (TCC) traditionnelle.

There is a debate in the scientific community around the emergence of a third wave of cognitive-behavioural therapy (CBT), as to whether it is a distinctive model from the two previous traditions. New paradigm or logical continuity of the CBT approach? Still the new developments may have much to offer to CBT practitioners and can be integrated to existing treatments. This article presents the contributions of the third wave approaches to cognitive and behavioural therapy.

Frédérick Dionne, Marie-Claude Blais, Jean-Marie Boisvert, Madeleine Beaudry, Pierre Cousineau

Lire l'article Recherches
Spécificité du traitement de l’information et régulation émotionnelle : Exploration de l’implication dans l’exposition en imaginaire à un trauma Specificity of information processing : Exploration of its implication in imaginal exposure to a trauma

L'objectif de cette étude est d'évaluer si, manipuler la spécificité du traitement de l'information durant une exposition en imaginaire à un événement traumatique, a un impact sur des variables psychologiques chez des individus avec un haut niveau de stress post-traumatique. Quarante participants ont été mentalement ré-exposés durant 40 minutes à un événement traumatique personnellement vécu. Ils ont été aléatoirement répartis soit dans une condition « unique épisodique » (focalisation sur les détails uniques et épisodiques de l'événement), soit dans une condition « générique » (focalisation sur les éléments du trauma que l'individu vit de manière répétitive, tels que des pensées et images intrusives). Les participants de la condition unique épisodique ont eu tendance à rapporter moins de détresse pendant l'exposition que ceux de la condition générique. De plus, ils ont rapporté un sentiment d'efficacité personnelle plus élevé à faire face au souvenir du trauma.

The objective of this study was to investigate whether the specificity of information processing during imaginal exposure to a traumatic event impacts on psychological variables in individuals with high post-traumatic stress. Forty participants were exposed to a traumatic event personally experienced during 40 min. They were randomly assigned to either a "unique episodic condition" (focusing on the unique and episodic details of the event) or to a "generic condition" (focusing on the elements associated with the event that the individual repetitively experiences, such as intrusive thoughts and images). Results showed that the unique episodic focus tended to elicit less distress during imaginal exposure than the generic focus. In addition, the unique episodic procedure focus resulted in a higher sense of self-efficacy for confronting the traumatic memory.

Nathalie Vrielynck, Céline François, Pierre Philippot

Lire l'article

2009 - Volume XIV - Mars - N°1


Recherches
Troubles de la personnalité et Evénements de vie - Etude comparative entre sujets cliniques et sujets non-cliniques Personality disorders and life's events - Comparative study between clinic subjects and non-clinical subjects

Les troubles de la personnalité sont des traits ou des modes durables envahissants, rigides et inadaptés aux normes sociales ou culturelles données. Ces troubles sont responsables d'une altération du fonctionnement cognitif, émotionnel et comportemental du sujet dans ses relations au quotidien. La présente étude porte sur les troubles de la personnalité et plus particulièrement sur le trouble de la personnalité borderline. Le premier objectif de cette étude était d'étudier et de comparer les troubles de la personnalité et les évènements de vie entre des sujets cliniques et des sujets non cliniques. Le deuxième objectif était de connaître davantage la nature des évènements de vie qui affectent les sujets qui présentent un trouble de la personnalité borderline en comparaison avec les autres sujets qui n'ont pas ce trouble.
Nous avons comparé 40 sujets cliniques, composés de 18 femmes et de 22 hommes d'une moyenne d'âge de 39 ans. Ils ont été recrutés dans deux services psychiatriques. Comme groupe contrôle, nous avons inclus 50 sujets non cliniques, groupe composé de 30 femmes et de 20 hommes d'une moyenne d'âge de 32 ans. Les deux groupes ont été comparés avec CHI-2, ANOVA et ANCOVA pour l'âge. Le questionnaire de dépistage IPDE Screen a été utilisé pour explorer les troubles de la personnalité tels qu'ils sont définis dans le DSM-IV et le CIM-10. L'échelle d'auto évaluation des évènements de vie d'Andrews (traduit par Cottraux) a permis une évaluation des évènements survenus au cours de la vie des sujets.
Les résultats ont montré que le nombre total des évènements de vie était significativement plus élevé pour les sujets cliniques. Par exemple, sur 45 évènements de vie cités, en moyenne 16 évènements se sont produits dans le groupe clinique contre 9 pour le groupe non-clinique. D'ailleurs, il est important de noter que le groupe clinique avait davantage de troubles de la personnalité que le groupe non clinique, en particulier les troubles de la personnalité paranoïaque, antisociale, borderline, schizotypique, dépendante et évitante. Le nombre total des évènements de vie était fortement corrélé aux troubles de la personnalité paranoïaque, antisociale et borderline. Finalement, l'analyse des sujets qui présentaient un trouble de la personnalité borderline a montré qu'ils avaient eu plus d'évènements de vie en lien avec la famille et les relations sociales ainsi que des problèmes financiers et légaux.
Notre étude confirme le lien entre les troubles de la personnalité selon IPDE Screen et les évènements de vie défavorables.

Personality disorders are lasting features or mode of action, they are invasive, rigid and fail to adapt to social or cultural standards. They cause dysfunctional cognitive, emotional and behavioural reactions in everyday relationships. The present study is about personality disorders, especially the borderline personality disorder. The first purpose of this research was to study and compare the personality disorders and the life-events of clinical subjects and non-clinical subjects. The second purpose was to know more about the nature of the events of life that affects the subjects with a borderline personality disorder in comparison with others subjects with no borderline personality disorder. Hence, we put forward the hypothesis that the clinical subjects had more adverse life-events than the non-clinical ones.
We compared 40 clinical subjects, composed of 18 women and 22 men, of 39 years of age on average. They were recruited in two departments of psychiatry. As controls were included 50 non-clinical subjects, composed of 30 women and 20 men of we 32 of age on average. The two groups were compared with CHI-square, ANOVA and ANCOVA for age. The IPDE Screen questionnaire was used to explore the personality disorders as defined in the DSM-IV and the CIM-10. The life-events scale by Andrews (translated by Cottraux), allowed an evaluation of life-events across the life-time.
The results showed that the total number of life-events was significantly higher in clinical subjects. As an example, for 45 life-events cited, an average of 16 events happened in the clinical group versus 9 for the non-clinical group. Moreover, it is important to note that the clinical group has more personality disorders: in particular paranoid, antisocial, borderline, schizotypal, dependent, and avoidant. The total number of life-events was strongly related to the paranoid, borderline and antisocial personality disorders. Eventually, the analysis of the subjects who presented a borderline personality disorder, showed that they have had more life- events in relation with family and social relations, as well as financial and legal problems.
Our study confirms the link between personality disorders with IPDE Screen and adverse life-events.

S. Rivière-Gatt, Sainan N. Yao, Y. Larivière, Jean Cottraux

Lire l'article

2009 - Volume XIV - Juin - N°2


Editorial
Lettre Editoriale

Sylvie Blairy

Lire l'article Lettre à l'Editeur
3ème vague des TCC ou 1ère vague revisitée. Partim I : Commentaires théoriques

Ovide Fontaine, Michel Ylieff, Philippe Fontaine

Lire l'article Recherches
Les interventions psychologiques basées sur la pleine conscience Mindfuless-based psychological interventions

Dernièrement, beaucoup d'attention a été portée sur la notion de pleine conscience. Cet article passe en revue les modèles théoriques et les recherches empiriques investiguant la pertinence clinique de cette notion. Le construit théorique de « pleine conscience » est d'abord examiné. L'approche métacognitive en deux composants proposée par Bishop et al. (2004) est ensuite discutée. Les procédures d'interventions psychologiques basées sur la pleine conscience sont décrites. De même, les processus impliqués et les domaines d'efficacité de ces interventions sont examinés. Les divergences et les convergences entre cette approche et les interventions comportementales et cognitives traditionnelles sont discutées. Enfin, des suggestions de recherches futures concernant les mécanismes de changement impliqués dans la pleine conscience sont envisagés.

Lately, the construct of mindfulness has received much attention. This paper reviews conceptual approaches to mindfulness and empirical research of the utility on mindfulness-based interventions. The theoretical construct of mindfulness is examined. The two-component metacognitive approach proposed by Bishop et al. (2004) is discussed. Then, mindfulness-based interventions are described. Issues regarding clinical indications and mechanisms of action underlying mindfulness-based intervention are examined. Similarities and differences between mindfulness-based interventions and traditional cognitive-behavioural approaches are discussed. Suggestions of future directions for the empirical study of mechanisms involved in mindfulness are also discussed.

Alexandre Heeren, Pierre Philippot

Lire l'article Recherches
Le modèle de la Thérapie d'Acceptation et d'Engagement The Acceptance and Commitment Therapy model

De récents développements en thérapie du comportement ont conduit à l'émergence d'une «troisième vague» d'interventions cliniques dont la thérapie d'acceptation et d'engagement (ACT) est un représentant typique. L'ACT cherche à favoriser l'acceptation des événements privés (pensées, images, sensations physiques) désagréables dans les situations où les efforts pour les supprimer ou les modifier interfèrent de manière défavorable avec les valeurs du sujet. La première partie de cet article aborde les fondements épistémologiques du modèle de l'ACT et la manière dont il conçoit l'importance du langage dans le développement et le maintien des phénomènes psychopathologiques. La seconde partie décrit les différents aspects d'une stratégie thérapeutique visant à promouvoir la flexibilité psychologique.

Over the last few decades the field of behaviorism has witnessed the emergence of what has been labeled a «third wave» of therapies. As a typical representative of this movement, Acceptance and Commitment Therapy (ACT) strives to promote acceptance of aversive private events (thoughts, images, bodily sensations) in situations where struggling to suppress or modify them would impede values driven actions. The first part of the present article will focus on the epistemological underpinnings of the ACT model and the link it establishes between basic verbal processes and psychopathology. The second part will describe the different aspects of a therapeutic strategy aimed at enhancing behavioral flexibility.

Philippe Vuille

Lire l'article Recherches
Acceptation et pleine conscience dans le traitement des troubles des conduites alimentaires Acceptance and mindfulness in the treatment of eating disorders

Cet article détaille la phénoménologie de l'anorexie mentale et de la boulimie, en particulier la non-acceptation de soi et le contrôle de soi. Il expose l'apport des thérapies comportementales de troisième vague pour se libérer de ces réactions pathogènes. Ces thérapies se basent sur l'acceptation et la pleine conscience de son vécu dans toutes ses dimensions sensorielles, émotionnelles et cognitives. Elles inculquent une attitude d'ouverture bienveillante, curieuse, intéressée, totale et inconditionnelle à l'expérience du moment présent, qu'elle soit agréable ou désagréable. Cette manière d'être à soi et au monde a des vertus thérapeutiques intéressantes.

This paper details the phenomenology of anorexia nervosa and bulimia nervosa, particularly self non-acceptance and self-control. It shows that CBT of the third wave can free the patient from these pathological reactions. These therapies are based on the acceptance of the experience and mindfulness in all its sensory, emotional and cognitive dimensions. They teach an attitude of gentle, interested, integral and inconditional openness to the experience of the moment, be it pleasant or unpleasant. This way to react to oneself and to the world has interesting therapeutic virtues.

François Nef

Lire l'article Recension de livre
Accepter son corps et s'aimer

Yves Simon

Lire l'article

2009 - Volume XIV - Septembre - N°3


Introduction
Traiter les adultes agés

Michel Ylieff

Lire l'article Recherches
Stratégies pour utiliser les réminiscences dans l'intervention auprès de personnes âgées dépressives Strategies for using reminiscences in the intervention with depressed older adults

Cet article illustre par des extraits d'entrevue deux formes principales d'utilisation des réminiscences dans le cadre de l'intervention auprès de personnes âgées dépressives. Il s'agit, d'une part, de valider les expériences positives et de mettre en relief l'adaptation et la compétence, et, d'autre part, de développer des perspectives alternatives à propos des événements et des perceptions de soi. Ce type d'intervention vise à favoriser une reconnaissance des accomplissements et des forces personnelles, une vision plus équilibrée des échecs et des pertes dans la vie, une acceptation de soi, et un sentiment de direction et de signification pour sa vie.

This article illustrates, with excerpts from therapy sessions, two main ways of using reminiscences in interventions with depressed older adults. It involves validating positive experiences and underlining adaptation and competence, and also developing alternative perspectives on events and self perceptions. This type of intervention aims to foster recognition of achievements and personal strengths, a more balanced view on failures and losses in life, self acceptance, and a sense of direction and meaning in one's life.

Philippe Cappeliez

Lire l'article Recherches
Evaluation de la qualité de vie de personnes âgées : état actuel et utilisation de l'Inventaire Systémique de Qualité de Vie (ISQV©) QOL evaluation of old people : current state and use of the Quality of Life Systemic Inventory (QLSI©)

Cette étude aborde la question de l'évolution des mesures de qualité de vie chez la personne âgée. Sur base du constat du faible nombre d'instruments spécifiquement adaptés à cette population et de l'absence d'instruments prenant en compte tant les attentes que les priorités des individus, nous avons souhaité nous engager dans une démarche d'adaptation d'un outil adulte, l'Inventaire Systémique de Qualité de Vie (ISQV©). Dans cette perspective, le but principal de cette recherche préliminaire était de tester l'approche évaluative de l'ISQV© dans un groupe de sujets âgés et d'obtenir des informations utiles en vue de la construction d'une version de l'ISQV© pour personnes âgées. 135 sujets volontaires, âgés de 65 à 85 ans, résidant à domicile et en bonne santé ont participé à l'étude. L'outil a montré une qualité de vie satisfaisante qui pourrait s'expliquer par la combinaison de divers facteurs tels qu'une bonne situation actuelle, une moindre importance accordée à plusieurs domaines et des attentes relativement faibles. La passation a démontré la pertinence de l'ISQV© tout en mettant en évidence la nécessité d'effectuer certaines modifications afin de le rendre plus adapté à la personne âgée.

This study approaches the question of the evolution of the quality of life (QOL) measures in older patient populations. On base of the report of the weak number of instruments specifically adapted to this population and of the absence of instruments taking into account both the expectations and the priorities of the individuals, we wished to make the adaptation of a tool for adult, the Quality of life Systematic Inventory (QLSI©). In this prospect, the main aim of this preliminary research was to test the evaluative approach of the QLSI© within a population of old people and to obtain useful information for the construction of a version of the QLSI© for old people. 135 voluntary subjects, from 65 to 85 years old, living at home and having a good health participated in the study. The questionnaire revealed a good QOL which could be explained by the combination of diverse factors such as a good current situation, a lesser importance given to the diverse life domains and the relatively weak goals. The results demonstrated the relevance of the QLSI© but also showed the necessity of certain modifications to make this questionnaire more specific to the old person.

Pierre Missotten, Anne-Marie Etienne, Gilles Squelard, Viviane De Vos, Gilles Dupuis, Michel Ylieff

Lire l'article Recherches
Prévalences des troubles psychologiques et comportementaux de la démence en fonction du stade évolutif Psychological and behavioural disorders of dementia

Les signes et symptômes comportementaux et psychologiques - SCPD constituent une composante majeure du tableau clinique des démences. Ils peuvent induire une souffrance importante chez les sujets déments et leur entourage. Le but de l'étude est de dégager l'importance de ces troubles dans la sémiologie démentielle, et de repérer l'évolution de leurs prévalences en fonction des différents stades évolutifs. L'échantillon se compose de 160 sujets déments de 65 ans et plus. Le diagnostic de démence a été établi à partir des critères DSM-IV. Les SCPD ont été évalués avec le NeuroPsychiatric Inventory-NPI. Le stade évolutif a été mesuré avec la Clinical Dementia Rating/Modified-CDR-M. Les résultats montrent que la prévalence des idées délirantes est plus importante au stade sévère et que l'agitation/agressivité est plus souvent constatée au stade profond. Ce type de données pourrait permettre de préciser les objectifs et les modalités d'intervention à privilégier dans le traitement de ces troubles.

Behavioural and psychological signs and symptoms are clinical features of dementia. They have considerable impact on the daily life of patients and their caregivers. The aim of this study is to show the importance of these disorders in dementia semiology and to assess differences in their prevalence across levels of severity of dementia. The sample is made up of 160 subjects with dementia older than 65 years. Diagnosis of dementia was based on DSM IV criteria. Behavioural and psychological signs and symptoms of dementia-BPSD were assessed with The Neuropsychiatric Inventory-NPI and dementia staging was measured with Clinical Dementia Rating/Modified-CDR-M. Results show that prevalence of delusions is more important in severe dementia and that prevalence of agitation/aggression is more important in profound dementia. These data may help to clarify objectives and intervention modalities which should be chosen in the treatment of BPSD. This study raises also some methodological problems with the NPI and underlines the importance to define the different disorders included in certain NPI domains more accurately.

Gilles Squelard, Pierre Missotten, Michel Ylieff, David Di Notte, L. Paquay, J. De Lepeleire, F. Buntinx, Ovide Fontaine

Lire l'article Recherches
Étude préliminaire sur l’escalade des comportements de résistance dans le contexte des soins d'hygiène du matin chez des patients atteints de démence Preliminary study on escalation of resistiveness to care behaviours during daily hygienic care in patients suffering from dementia

Une visée d'intervention souvent invoquée dans la gestion des symptômes comportementaux et psychologiques associés à la démence est la prévention de l'escalade des comportements avec le passage du temps. La présente étude préliminaire, fondée sur une méthodologie systématique d'observation du comportement assistée par vidéo, a pour but de vérifier l'existence et de décrire ce patron d'escalade des comportements de résistance (ou d'opposition) aux soins d'hygiène quotidiens chez des patients atteints de démence. Cent cinquante soins d'hygiène ont été observés et des analyses séquentielles ont été réalisées sur les 2235 comportements de résistance physiques et verbaux émis par les cinq patients de l'étude. Les résultats permettent de mettre en évidence un patron marqué par la persistance et l'escalade des comportements de résistance. Ces résultats préliminaires appuient le fondement de certaines interventions davantage orientées vers la prévention de l'escalade.

The prevention of behavioural escalation is often implied as an intervention goal to manage behavioral and psychological symptoms of dementia. The main objective of this preliminary study, based on a video-assisted observational methodology, is to verify the existence of an escalation pattern of resistiveness to care behaviors during daily hygienic care in patients suffering from dementia. One hundred and fifty care routines were observed and sequential analysis were performed on the 2235 physical and verbal resistiveness behaviors displayed by the five study participants. Results show persistence and escalation patterns in resistiveness to care behaviors. Preliminary results are coherent with interventions oriented towards the prevention of this escalation.

Guylaine Belzil, Jean Vézina, Philippe Landreville

Lire l'article Recherches
Consommation de médicaments anxiolytiques, sédatifs et hypnotiques par les personnes âgées : Les attitudes envers ces médicaments jouent-elles un rôle ? Use of anxiolytic, sedative and hypnotic drugs by older adults : Do attitudes toward these medications play a role ?

La prise de médicaments psychotropes, et particulièrement de benzodiazépines (BZ), par les personnes âgées constitue un sérieux problème de santé publique. Cette recherche examine dans quelle mesure les attitudes envers les médicaments à action anxiolytique, sédative et hypnotique (ASH), en particulier les BZ, l'influence du médecin et de l'entourage, la perception de contrôle, et les attitudes négatives envers le vieillissement, sont reliées, d'une part, à la consommation actuelle de ces médicaments et à l'intention de la poursuivre par les personnes âgées consommatrices, et d'autre part, à l'intention d'en débuter la prise par les personnes âgées non-consommatrices. Des personnes âgées en moyenne de 69 ans, 62 consommatrices et 92 non-consommatrices, ont participé au projet de recherche. Outre les problèmes de sommeil, des attitudes plus favorables à l'égard des médicaments à action ASH, principalement les BZ, et une perception de faible contrôle envers cette consommation s'avèrent des variables associées à la consommation actuelle. Ces deux variables sont aussi reliées à l'intention d'en poursuivre l'utilisation. Par contre, chez les personnes âgées non-consommatrices, seule la variable de la perception de contrôle est significativement associée à l'intention de débuter la prise de médicaments à action ASH, principalement de BZ. Les problèmes de sommeil représentent une source de détresse particulière pour les personnes âgées de notre échantillon. Par ailleurs, la perception d'un faible contrôle sur la prise de ces médicaments, manifestation potentielle d'une dépendance psychologique et physiologique, apparaît comme un facteur prépondérant pour en expliquer la consommation.

Use of psychotropic medications by older adults, in particular Benzodiazepines (BZ), represents a serious public health problem. This research investigates to which degree the attitudes towards drugs with anxiolytic, sedative and hypnotic action (ASH), in particular BZ, the influence of physician and family members, the perceived control, and the negative attitudes towards aging are linked to, first, current use of these medications and intention to continue using them by older consumers, and, second, intention to start using them by non-consumers. Older adults, with a mean age of 69 years, 62 consumers and 92 non-consumers, participated in the project. In addition to sleep problems, more favorable attitudes towards these medications and lower perceived control over that use appear related to actual use. These two variables are also linked with the intention to continued using these drugs in the future. For older persons not currently using these medications, only low perceived control was associated with the intention to start taking these medications. Sleep difficulties represent a particular source of distress for the older persons of our sample. In addition, a low perceived control, that may reflect a psychological and physiological dependence, appears as a determining factor.

Marilyn Guindon, Philippe Cappeliez

Lire l'article Recension de livre
Comment aider votre fille à sortir de l'anorexie

François Nef

Lire l'article

2009 - Volume XIV - Décembre - N°4


Editorial
Lettre Editoriale

Sylvie Blairy

Lire l'article Recherches
Validation de la version française de l’Eating Attitudes Test French validation of the Eating Attitude Test

L'Eating Attitudes Test (EAT) est une échelle d'auto-évaluation de l'anorexie mentale. Cette étude a pour objectif d'examiner sa structure factorielle sur une population d'étudiantes françaises (N = 311) à l'aide d'analyses factorielles confirmatoires. Les résultats montrent que c'est un modèle en quatre facteurs et seize items qui présente les meilleurs indices d'ajustement (RMSEA = .09, SRMR = .05, CFI = .90, AGFI = .81, AIC = 214.52). Dans un deuxième temps, la validité de critère de l'EAT-16 a été testée sur un échantillon de participantes anorexiques de type « avec crises de boulimie/vomissements ou prise de purgatifs » (AN-B/P, n = 21), de participantes anorexiques de type restrictif (AN-R, n = 20) et de participantes non cliniques (NC, n = 20). Le score total à l'EAT-16 distingue les participantes anorexiques des participantes non cliniques. Par ailleurs, les patientes AN-B/P présentent des scores au facteur Conscience du Contenu de l'Alimentation supérieurs à ceux des patientes AN-R. Cette version française de l'EAT permettrait donc de dépister et d'évaluer distinctement les deux types d'anorexie mentale.

The Eating Attitudes Test (EAT) is an anorexia nervosa self-rating scale. This study was first designed to examine its factorial structure using confirmatory factor analysis on a population of French female students (N = 311). Results showed that a four-factor model with 16 items presented the best fit indexes (RMSEA = .09, SRMR = .05, CFI = .90, AGFI = .81, AIC = 214.52). Secondly, the criterion validity of the EAT-16 was tested on a sample of female participants suffering from anorexia nervosa of the binge-eating/purging type (AN-B/P, n = 21), from anorexia nervosa of the restricting type (AN-R, n = 20) and on a group of non clinical female participants (NC, n = 20). EAT-16 total score distinguished anorectics patients from NC participants. Moreover, AN-B/P patients presented higher scores than the AN-R patients on the Awareness of Food Contents dimension. This French version of the EAT could therefore allowed to detect and to evaluate separately the two subtypes of anorexia nervosa.

Barbara Kaiser, Martine Bouvard

Lire l'article Communication brève
Conférence plénière : Apport de la thérapie centrée sur le client aux Thérapies Comportementales et Cognitives

Gaston Demaret

Lire l'article Lettre à l'Editeur
3ème vague des TCC ou 1ère vague revisitée ? Partim II : D'autres objectifs et d'autres méthodes ?

Ovide Fontaine, Michel Ylieff, Philippe Fontaine

Lire l'article
© 2017 RFCCC. Tous droits réservés. Réalisé par Comase Info avec CodeWeb