SOMMAIRE

2015 - Volume XX - Décembre - N°3

Editorial

2015, une année particulière

Pages 2-3
 

Recherches

Maximiser la thérapie par exposition : une approche basée sur l’apprentissage par inhibition

Maximizing exposure therapy: an inhibitory learning approach

Pierre Philippot, Vincent Dethier, Bram Vervliet, Michael Treanor, Chris Conway, Tomislav ZBOZINEK, Michelle G. Craske

Pages 4-34
 

Recherches

Addiction et passage à l’acte suicidaire : des processus cognitifs similaires ?

Addiction and passage to the suicidal act : similar cognitive processes ?

Coralie Hatteschweiler, Pierluigi Graziani, Mélanie Bon, Elodie Charbonnier

Pages 35-44
 

Recherches

Présentation d’un atelier de «socio-esthétique» pour adolescents souffrant de troubles psychiatriques

Presentation of a « socio-aesthetic » workshop for adolescents suffering from psychiatrics disorders

Cynthia Moulin, Sébastien Urben, Frédéric Lambelet, Laurent Holzer

Pages 45-55
 

Recherches

L’activation comportementale pour améliorer l’humeur chez les survivants du cancer : Étude de cas uniques

Behavioral activation to help cancer survivors improve their mood : A single-case study

Marie-Claude Blais, Pierre Gagnon, Hans Ivers, Jean-Marie Boisvert

Pages 56-75
 

Recension de livre

La psychothérapie centrée sur les émotions (Ueli Kramer et Emma Ragama)

Sabrina Caillet-Zahler

Pages 76-77
 

Reportage

Posters présentés à la 42ème Journées Scientifique de l'AEMTC

Pages 78-79
 

Editorial

2015, une année particulière

Lire l'article

Recherches

Maximiser la thérapie par exposition : une approche basée sur l’apprentissage par inhibition Maximizing exposure therapy: an inhibitory learning approach

La thérapie par exposition est une approche efficace dans le traitement des troubles anxieux, bien qu’un nombre substantiel d’individus n’en obtiennent pas de bénéfices ou font l’expérience d’un retour de la peur après le traitement. La recherche suggère que les personnes anxieuses présentent des déficits dans les mécanismes qui seraient impliqués dans la thérapie par exposition tels que l’apprentissage par inhibition. Cibler ces processus pourrait contribuer à améliorer l’efficacité des procédures basées sur l’exposition. Bien que des preuves empiriques soutiennent un modèle de l’extinction basé sur l’apprentissage par inhibition, la manière d’implémenter ce modèle dans la pratique clinique a été peu élaborée. L’objectif principal de cet article est de fournir aux cliniciens des exemples de la façon d’appliquer ce modèle afin d’optimiser la thérapie par exposition avec des clients anxieux, de manière distincte d’une approche « d’habituation de la peur » ou d’ « infirmation des croyances » dans une thérapie comportementale et cognitive classique. Les stratégies d’optimisation de l’exposition incluent 1) la violation des attentes, 2) l’extinction en profondeur, 3) l’extinction occasionnellement renforcée, 4) la suppression des signaux de sécurité, 5) la variabilité, 6) les indices de récupération, 7) les contextes multiples, et 8) l’étiquetage de l’affect. Des études de cas illustrent les méthodes d’application de ces techniques dans une variété de troubles anxieux incluant le trouble obsessionnel-compulsif, le syndrome de stress post-traumatique, la phobie sociale, la phobie spécifique et le trouble panique.

 

Exposure therapy is an effective approach for treating anxiety disorders, although a substantial number of individuals fail to benefit or experience a return of fear after treatment. Research suggests that anxious individuals show deficits in the mechanisms believed to underlie exposure therapy, such as inhibitory learning. Targeting these processes may help improve the efficacy of exposure-based procedures. Although evidence supports an inhibitory learning model of extinction, there has been little discussion of how to implement this model in clinical practice. The primary aim of this paper is to provide examples to clinicians for how to apply this model to optimize exposure therapy with anxious clients, in ways that distinguish it from a ‘fear habituation’ approach and ‘belief disconfirmation’ approach within standard cognitive-behavior therapy. Exposure optimization strategies include 1) expectancy violation, 2) deepened extinction, 3) occasional reinforced extinction, 4) removal of safety signals, 5) variability, 6) retrieval cues, 7) multiple contexts, and 8) affect labeling. Case studies illustrate methods of applying these techniques with a variety of anxiety disorders, including obsessive-compulsive disorder, posttraumatic stress disorder, social phobia, specific phobia, and panic disorder.

 

Mots-clés : violation des attentes, signaux de sécurité, renforcement, inhibition, indices de récupération, extinction, exposition , étiquetage, émotion, contextes multiples, apprentissage Key words : expectancy violation, safety signals, reinforcement, inhibition, retrieval cues, extinction, exposure therapy, labeling, emotion, multiple contexts, learning

Pierre Philippot, Vincent Dethier, Bram Vervliet, Michael Treanor, Chris Conway, Tomislav ZBOZINEK, Michelle G. Craske

Lire l'article

Recherches

Addiction et passage à l’acte suicidaire : des processus cognitifs similaires ? Addiction and passage to the suicidal act : similar cognitive processes ?

L’objectif de cet article est de proposer une lecture spécifique des idées suicidaires inspirée du modèle cognitif des addictions. En effet, les cognitions amenant un individu à décider de son suicide peuvent être le matériel de travail d’une psychothérapie cognitive préventive. Nous faisons ici l’hypothèse que certaines de ces pensées suicidaires relèvent de processus similaires à ceux rencontrés dans les addictions et autorisant directement la consommation, notamment les pensées permissives du type « Je ne serai ni le premier ni le dernier », « Personne ne s’en rendra compte » ou encore « Je l’ai bien mérité après tout ». L’analyse fonctionnelle du cas d’une patiente sera interprétée à la lumière des modèles cognitifs existants du comportement addictif et suicidaire. Nous élaborerons un parallèle entre les pensées suicidaires rapportées par notre patiente et les croyances rapportées par Beck et al. (1993) dans leur modèle cognitif des comportements addictifs impliquant des pensées anticipatoires (A), soulageantes (S) et permissives (P). Cette étude de cas pourra ainsi représenter le point de départ d’un examen du rôle des pensées permissives dans la crise suicidaire, et plus particulièrement dans la décision finale qu’est le passage à l’acte.

 

The objective of this paper is to propose a specific reading of suicidal ideas involved into the action’s decision making. Indeed, cognitions which lead an individual to decide his/her suicide may be the working tools for a preventive cognitive psychotherapy. We make the assumption that some of these suicidal thoughts would pertain to similar processes to those encountered in addictions and allowing the consumption process directly, permissive thoughts especially, such as: "I will be neither the first nor the last", "Nobody will report "or "I deserved it after all". The functional analysis of the case of a patient will be interpreted in the light of existing cognitive models of addictive and suicidal behavior. We will develop a parallel between suicidal thoughts reported by our patient and the beliefs reported by Beck et al. (1993) in their cognitive model of addictive behaviors involving anticipatory (A), soothing (S), and permissive (P) thoughts. This case study may well represent the starting point for an examination of the role of permissive thoughts in suicidal crisis, especially into the final decision that is the passage to the act.

 

Mots-clés : tentative de suicide, suicide, pensées anticipatoires, modèle cognitif, étude de cas, cognitions soulageantes, cognitions permissives, addiction Key words : suicide attempt, suicide, anticipatory beliefs, cognitive model, case study, soothing thoughts, permissive beliefs, addiction

Coralie Hatteschweiler, Pierluigi Graziani, Mélanie Bon, Elodie Charbonnier

Lire l'article

Recherches

Présentation d’un atelier de «socio-esthétique» pour adolescents souffrant de troubles psychiatriques Presentation of a « socio-aesthetic » workshop for adolescents suffering from psychiatrics disorders

Chez des patients adultes souffrant de troubles psychiatriques, on a pu mettre en évidence les apports positifs des soins esthétiques (Bruchon-Schweitzer, 1990). On peut donc se demander si à l’adolescence, on peut également observer un même effet positif de tels soins. Afin de fournir une première réponse à cette question, nous avons conduit une étude pilote sur des patients âgés de 13 à 18 ans, affectés de différentes pathologies psychiatriques et soignés dans un centre thérapeutique de jour. Durant quatre mois, le programme d’intervention thérapeutique incluait des activités esthétiques traitant du look, de l’apprentissage de l’art du maquillage et des soins du visage. Quelques exemples, rapportés de la communication privilégiée qui s’établit durant ces activités, démontrent qu’ils répondent à une demande des patients éprouvant un malaise lié à leur apparence physique. Au terme de l’expérience, des effets positifs sur l’estime de soi ont été constatés. Les jeunes, initialement peu enclin à choyer leur corps en raison de leurs troubles, prenaient soin de leur apparence. Leur humeur était devenue plus stable et positive. Les membres multidisciplinaires du personnel soignant reconnaissent unanimement que ces ateliers fourniraient un appoint thérapeutique utile pour les adolescents en difficultés, quel que soit leur diagnostic psychiatrique.

 

Positive outcomes of aesthetics practice were reported in adult patients suffering from psychiatric disorders (Bruchon-Schweitzer, 1990). The question can therefore be asked if these positive effects are also present in teenagers. In order to establish a first answer to this question, we conducted a pilot study with patients aged from 13 to 18 years old, affected by various psychiatric pathologies and followed in a day care center. During four months, the therapeutical program included aesthetics workshops treating the themes: “look”, “learning make-up art” and “care of face’s skin”.

Some examples, brought back from the privileged communication that is created during these activities, demonstrate there is a demand from patients that are suffering from a discomfort related to their physical appearance. At the end of this experimentation, results showed an improvement of self-esteem. More specifically, concerning the bodily esteem, the youths were more invested into taking care of their physical appearance. Their mood was more stable and positive. All of the multidisciplinary caregivers acknowledge that the « socio-aesthetics » workshops could be considered as a complementary therapeutic approach for teenagers in difficulties, whatever their psychiatric diagnosis.

 

Mots-clés : socio-esthétique, psychopathologie, adolescents Key words : socio-aesthetic, psychiatric disorders, adolescents

Cynthia Moulin, Sébastien Urben, Frédéric Lambelet, Laurent Holzer

Lire l'article

Recherches

L’activation comportementale pour améliorer l’humeur chez les survivants du cancer : Étude de cas uniques Behavioral activation to help cancer survivors improve their mood : A single-case study

Les survivants d’un cancer s’estiment souvent mal préparés à vivre la période de transition qui suit la fin des traitements pour un cancer. Les tâches de réadaptation exigeantes, combinées aux effets secondaires des traitements, peuvent mener à l’utilisation de stratégies de coping inefficaces susceptibles de générer un cycle négatif de dépression. L’activation comportementale cible précisément ce cycle négatif marqué par l’évitement. Cette étude de cas uniques à niveaux de base multiples évalue : 1) la faisabilité et l’acceptabilité, et 2) l’efficacité d’une intervention d’activation comportementale de neuf séances hebdomadaires auprès de trois survivants d’un cancer. Cette étude évalue la dépression et l’anxiété au moyen de questionnaires autorapportés à quatre temps de mesure (pré/post intervention et deux suivis post-test), en plus d’autoenregistrements quotidiens. Les participants se sont montrés hautement satisfaits à l’égard de l’intervention et compliants. Deux d’entre eux ont significativement amélioré leur humeur (anxiété et dépression). L’activation comportementale constitue une intervention prometteuse pour améliorer l’humeur à la phase de transition qui suit la fin des traitements pour un cancer. 

 

Cancer survivors often feel ill-prepared during the transitional period following cancer treatments. Demanding rehabilitation tasks combined with late effects of cancer and its treatment are conducive to the use of ineffective coping mechanisms that may lead to a depressive loop. Behavioural activation specifically targets this negative cycle marked by avoidance. This study using a multiple-baseline single-case design across individuals aims at examining: 1) the feasibility and acceptability, and 2) the efficacy of nine weekly sessions of a behavioural activation on cancer survivors based upon the results obtained amongst three participants. Treatment outcome was assessed with self-report questionnaires at four time points (pre-post tests and two follow-ups) and daily self-monitoring. Patients reported a high level of satisfaction and the treatment administration showed excellent integrity and compliance. Two out of the three patients improved their depressive and anxiety levels significantly. Behavioural activation is an intervention showing promise to improve mood at the critical post-treatment phase following cancer treatment.

 

Mots-clés : survivants, évitement, étude de cas uniques, dépression, cancer, activation comportementale Key words : cancer survivors, avoidance, single-case study, depression, neoplasm, behavioural activation

Marie-Claude Blais, Pierre Gagnon, Hans Ivers, Jean-Marie Boisvert

Lire l'article

Recension de livre

La psychothérapie centrée sur les émotions (Ueli Kramer et Emma Ragama)

Sabrina Caillet-Zahler

Lire l'article

Reportage

Posters présentés à la 42ème Journées Scientifique de l'AEMTC

Lire l'article
© 2017 RFCCC. Tous droits réservés. Réalisé par Comase Info avec CodeWeb