Recherches

L'impact d'une situation sociale anxiogène sur la reconnaissance d'expressions faciales émotionnelles (EFEs) chez des enfants Impact of an anxious social situation on emotional facial expressions (EFEs) recognition in children

Cette étude explore la relation entre la capacité à reconnaitre des expressions faciales émotionnelles (EFEs) et l’estime de soi chez des enfants placés dans une situation inductrice d’anxiété sociale. Septante enfants (8 – 12 ans) ont été placés dans une situation sociale de performance inductrice d’anxiété dans laquelle on leur a demandé de compter à rebours à haute voix, en commençant à 200 en soustrayant 13. Après cela, les enfants étaient évalués à un test de décodage de 16 photographies d’EFE. Pour chaque photographie, ils ont évalué la présence de neuf types d’émotions. Ils ont également complété le Self-Perception Profile for Children (Pierrehumbert, Plancherel, & Jankech-Caretta, 1987). Aucune corrélation n’a émergé entre l’exactitude à la tâche de reconnaissance d’EFE et une augmentation d’anxiété après la situation sociale anxiogène. Cependant, l’estime de soi était corrélée avec les performances au test de reconnaissance des EFEs. De plus, plus le niveau d’estime de soi de l’enfant était faible, plus il/elle percevait des émotions négatives dans les EFEs. En conclusion, l’anxiété sociale ne semble pas interférer avec les capacités à reconnaitre des EFEs en situation sociale anxiogène. Cependant, une faible estime de soi chez les enfants apparait être associée à des déficits et des biais d’interprétation dans le décodage des EFEs dans une situation sociale anxiogène.

This study addresses the relationship between the capacity of emotional facial expressions (EFEs) recognition and self-esteem in children placed in an anxious social situation. Seventy children (8 - 12 years) were placed in an anxious social situation of performance in which they were instructed to count aloud backwards, beginning at 200 in decrements of 13. After that, children were assessed on a decoding test of 16 photographs depicting EFE. For each photograph, they evaluated the presence of nine types of emotions. They also completed the Self-Perception Profile for Children (Pierrehumbert et al., 1987). No correlations emerged between the accuracy of EFE recognition and an increase of anxious feelings after the anxious social situation. However, self-esteem was correlated with performance on the EFE recognition test. Moreover, the lower the child's level of self-esteem was, the more he/she perceived negative emotions in EFEs. In conclusion, social anxiety doesn't seem to interfere with EFEs recognition performance in an anxious social situation. However, low level of self-esteem in children appears to be associated with deficits and interpretative bias in EFEs recognition in an anxious social situation.

Mots-clés : expression faciale émotionnelle, estime de soi, enfance, anxiété sociale Key words : emotional facial expression, self-esteem, childhood, social anxiety

Marie Dethier, Aslihan Serap Taskin, Sylvie Blairy

Lire l'article

Recherches

Une évaluation des programmes de réadaptation psychosociale proposés dans les Centres de Réadaptation Fonctionnelle en Belgique An evaluation of psychosocial rehabilitation programs from Functional Rehabilitation Centers in Belgium

La vie des personnes souffrant d'une maladie mentale est souvent caractérisée par une pauvreté de la vie personnelle, professionnelle et sociale. Les programmes de réhabilitation psychosociale ont été développés pour soutenir l'insertion sociale et professionnelle de ces personnes. Les recherches antérieures ont montré que ces programmes peuvent contribuer à l'amélioration du bien-être de l'individu. L'objectif de la présente étude a été d'évaluer les effets d'interventions cognitives et comportementales offertes par des Centres de Réadaptation Fonctionnelle (CRF) en Belgique, sur la symptomatologie clinique, le fonctionnement cognitif et social. Une étude longitudinale a été conduite dans laquelle les patients ont été évalués après 6 et 12 mois de thérapie. Les résultats soutiennent l'idée que les Centres de Réadaptation Fonctionnelle offrent des interventions thérapeutiques qui peuvent améliorer le fonctionnement social et cognitif des patients ainsi que leur symptomatologie clinique.

The life of persons suffering from a mental disorder is characterized by a poor personal, professional and social life. The psychosocial rehabilitation programs have been developed to support the social and vocational insertion of these persons. The previous researches showed that these psychosocial rehabilitation programs can contribute to improve the individual's functioning. The aim of the present study was to evaluate the effects of cognitive and behavioral interventions offered by Functional Rehabilitation Centers in Belgium on clinical symptomatalogy, cognitive and social functioning. A longitudinal study was conducted in which patients were evaluated after 6 and 12 months of therapy. The results support the notion that the Functional Rehabilitation Centers offer therapeutic interventions which can improve the cognitive and social functioning of patients and their clinical symptomatology.

Mots-clés : symptomatologie clinique, programme de réhabilitation psychosociale, fonctionnement social, fonctionnement cognitif Key words : clinical symptomatology, psychosocial rehabilitation program, social functioning, cognitive functioning

Sarra Limam, Julien Bianchi, Sylvie Blairy

Lire l'article

Études de cas

Traitement d'une phobie d'impulsion chez un patient psychotique Treating impulse phobia in a patient with psychosis

La présence de troubles obsessionnels-compulsifs (TOC) comorbides chez les patients souffrant de psychose est fréquente. Parmi les TOC, les phobies d'impulsion se caractérisent par la peur de commettre, contre sa volonté, un acte auto - ou hétéro-agressif. Ces obsessions intolérables se cristalliseraient par un mécanisme compulsif de neutralisation. Nous rapportons le cas d'un patient psychotique qui présente ce type de trouble et la stratégie thérapeutique permettant de lutter contre la fusion de la pensée et de l'action. Si le processus de fusion pensée/action est bien à l'œuvre dans l'apparition des pensées obsessionnelles et des réponses compulsives qui en découlent, une telle prise en charge devrait permettre de diminuer l'angoisse induite. La stratégie cognitive avait pour objectif de défusionner la pensée et l'action et était étayée par des exercices comportementaux de confrontation progressive aux pensées obsessionnelles avec prévention de la réponse ritualisée et analyse des conséquences. Au terme de 18 séances, le patient a pu de nouveau se confronter aux situations anxiogènes avec une réduction du nombre d'obsessions impulsives.

Obsessive compulsive disorders (OCD) are one of the most common comorbidity of psychosis. Among OCD, impulse phobia is the fear to commit an auto- or heteroaggressive act. These unendurable obsessions would be crystallized by a compulsive mechanism of neutralisation. Our aim was to present the case of a psychotic patient with comorbide impulse phobia and the therapeutic strategy based on cognitive defusion of thoughts and actions. If fusion is in fact implied in the appearance of obsessive thoughts and compulsive responses, cognitive defusion would decrease induced anxiety. Cognitive strategy aimed to defuse thoughts and acts and it was supported by behavioural exercises of gradual exposures to obsessive thoughts and response prevention. After 18 sessions the patient was able to be faced with feared situations with a decrease of the number of impulsive obsessions.

Mots-clés : psychose, phobie d'impulsion, fusion, compulsion Key words : psychosis, impulse phobia, fusion, compulsion

Laurent Lecardeur

Lire l'article

Reportage

Les patients qui présentent des troubles alimentaires sont motivés à réaliser des changements qu'ils gèrent eux-mêmes

Carlie van Tongeren

Lire l'article

Recensions de livres

L'accompagnement psychologique des enfants malades

Isabelle Wodon

Lire l'article

Recensions de livres

Calme et attentif comme une grenouille. La méditation pour les enfants ... avec leurs parents

François Nef

Lire l'article
© 2017 RFCCC. Tous droits réservés. Réalisé par Comase Info avec CodeWeb